Sciences Po : « Où est passée l’auguste sagesse de cette institution séculaire ? » interroge le sénateur centriste, Jean Hingray

Aux questions d’actualité au gouvernement, le sénateur centriste, Jean Hingray a interpellé la ministre de l’enseignement supérieure et de la recherche, Sylvie Retailleau sur les incidents survenus dans le cadre d’une « journée de mobilisation universitaire européenne pour la Palestine ».
Rédaction Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le sénateur centriste, Jean Hingray avait pris sa plus belle plume pour revenir sur les polémiques qui secouent Sciences Po, ces dernières semaines. Après la démission de l’ancien directeur Mathias Vichera, accusé de violences conjugales, l’institution a été secouée par l’occupation d’un amphithéâtre par environ 300 militants pro-palestiniens qui s’est soldée par des accusations d’antisémitisme de la part de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF). Où est passée l’auguste sagesse de cette institution séculaire ? […] Vous avez joint la visite au discours en vous infiltrant dans le conseil d’administration de la vénérable institution pour un remontage de bretelles bien mérité. Mais voilà que les dignitaires académiques et crient à l’attentat contre leur sacro-sainte indépendance » a ironisé Jean Hingray. Une référence à la visite sur place du Premier ministre le 13 mars dernier qui a fortement déplu à la communauté éducative.

« Sciences po sirotant à la paille 35 % de deniers publics peut-elle vraiment jouer les divas intouchables ? Le totem de l’immunité pédagogique ne demande-t-il pas, à l’instar d’un scénario usé, une petite retouche créative ? », a interrogé le sénateur.

« On nous a rapporté des signalements de propos antisémites gravissimes »

La ministre de l’Enseignement supérieure et de la recherche, Sylvie Retailleau rappelle avoir « transmis un signalement au procureur sous forme d’un article 40. Sur les faits, la ministre fait état « d’un envahissement sauvage de l’amphithéâtre et une absence manifeste de respect du cadre permettant un débat serein […] Les témoignages sont clairs. L’étudiante de l’UEJF a été empêchée par deux étudiants d’accéder à la conférence. On nous a rapporté des signalements de propos antisémites gravissimes ».

Sylvie Retailleau rappelle enfin que son ministère est pleinement engagé contre l’antisémitisme et toute forme de discrimination […] Nous ne baisserons jamais la garde face à ce poison ».

 

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Paris Education Strike
9min

Éducation

Derrière la grève des profs en Seine-Saint-Denis, un ras le bol général contre « un sentiment de relégation »

Deux mois après le début du mouvement, l’intersyndicale enseignante appelait à une nouvelle journée de mobilisation ce lundi 22 décembre en Seine-Saint-Denis. Enseignants, syndicats et élus de gauche estiment que les solutions du gouvernement ne sont pas à la mesure des difficultés « hors normes » que connait le secteur de l’enseignement dans ce département.

Le

GABRIEL ATTAL arrivee du Premier Ministre a Nice
4min

Éducation

« Elèves décrocheurs » : Comment fonctionnent les internats éducatifs ? 

Ce lundi 22 avril, Gabriel Attal était en déplacement à Nice afin de lancer l’expérimentation d’un internat éducatif à destination d’élèves décrocheurs au sein de la cité scolaire du Parc impérial à Nice. Il s’agit pour le Premier ministre « d’investir la prévention pour éviter la délinquance. ». Aux côtés d’Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, de Sabrina Agresti-Roubache, secrétaire d’Etat chargée de la Ville et de Sarah El Haïry, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles, Gabriel Attal a explicité les conditions de mise en œuvre de cet internat.

Le

Sciences Po : « Où est passée l’auguste sagesse de cette institution séculaire ? » interroge le sénateur centriste, Jean Hingray
4min

Éducation

« Je suis stupéfait par ce que j’ai entendu ! », l’audition de représentants des universités sur l’antisémitisme inquiète les sénateurs LR

Ce 10 avril, en ouverture de sa mission flash sur l’antisémitisme dans l’enseignement supérieur, le Sénat entendait le président de France Universités et une professeure de philosophie membre du Conseil des sages de la laïcité. Une audition qui semble avoir choqué plusieurs sénateurs de droite, qui dénoncent le « déni total » de l’institution face à la recrudescence des actes antisémites.

Le

Sciences Po : « Où est passée l’auguste sagesse de cette institution séculaire ? » interroge le sénateur centriste, Jean Hingray
6min

Éducation

Laïcité à l'école : « Il y a une autocensure des enseignants sur les questions religieuses qui est beaucoup plus importante », remarque Iannis Roder

Clé de l’émancipation et condition de la liberté pour certains, jugée stigmatisante et liberticide par d’autres, la laïcité agite les passions. Les jeunes y sont-ils moins attachés ? Qu’en comprennent-ils ? Hania Hamidi, secrétaire générale de l’UNEF, Maxime Loth, responsable du Printemps Républicain à Sciences Po Paris, Valentine Zuber, historienne des idées et de la liberté religieuse et Iannis Roder, professeur d’Histoire-géographie dans un collège de Seine-Saint-Denis en ont débattu dans l’émission « Avoir 20 ans »

Le