EU State of Union

Elections européennes : quel est le rôle du Parlement européen ?

Du 6 au 9 juin 2024, les 450 millions d’habitants de l’Union européenne sont appelés aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen. En France, ces élections sont marquées depuis la fin des années 80 par un fort taux d’abstention, autour de 50% (et même 59%, en 2009) alors que le Parlement européen, qui se réunit à Bruxelles et à Strasbourg, joue un rôle important. Car on le rappelle : le droit européen prime sur le droit français..
Quentin Calmet

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Renouvelé tous les cinq ans, le Parlement européen est l’une des sept institutions de l’UE. Principal rôle de ces députés : voter la « législation de l’Union, y compris les budgets pluriannuels et annuels, conjointement avec le Conseil de l’Union européenne (constitué des gouvernements des États membres de l’Union). »

 

Un des plus grands parlements du monde

 

Première particularité : le Parlement européen dispose de deux sièges : à Strasbourg, dans le bâtiment Louise-Weiss du nom de cette militante française pour le droit de vote des femmes, et à Bruxelles dans la salle Paul-Henri Spaak, un ancien Premier ministre belge.

Les dimensions de ces salles sont impressionnantes, pour tout visiteur : des dizaines de rangées de sièges à perte de vue. Avec 705 députés élus au suffrage universel direct, c’est de facto l’un des plus grands parlements au monde. D’ailleurs, le nombre d’élus va augmenter avec le renouvellement de 2024 et passer de 705 à 720 sièges, pour suivre l’évolution démographique des 27. Ainsi la France va gagner deux eurodéputés, avec un total de 81 élus, en juin prochain.

 

Les pouvoirs du Parlement européen

 

Depuis la dernière révision en date des institutions européennes et le Traité de Lisbonne, entré en vigueur en 2009, le Parlement européen dispose de trois compétences : le pouvoir de décision, avec la Commission européenne, il vote les lois et budgets de l’UE et contrôle l’exécutif européen (commissaires).

L’initiative législative appartient toujours à la Commission (les députés européens ne peuvent pas prendre d’initiative dans la procédure législative ordinaire), mais depuis 2009, le vote du Parlement européen a été rendu nécessaire pour l’adoption de ces textes, hors textes urgents. Ainsi 70 % des actes législatifs européens sont soumis au vote du Parlement de l’Union européenne.

 

Rôle de contrôle

 

Dernière mission majeure du Parlement européen : il contrôle l’exécutif, c’est-à-dire la Commission européenne. Les députés européens peuvent ainsi poser des questions écrites ou orales, sur le même modèle que les parlementaires français au gouvernement, lors des Questions d’actualité. Les parlementaires peuvent également créer des commissions d’enquêtes, enfin ils peuvent même censurer la Commission qui doit alors démissionner. Les menaces de cette censure ont ainsi poussé la Commission Santer à démissionner, en 1999, suite à des accusations de corruption.

Dans la même thématique

Belgium Europe Migrants
8min

Institutions

Fabrice Leggeri : retour sur son passé à la tête de Frontex

Ancien directeur de l'agence européenne de protection des frontières, Fabrice Leggeri a rejoint il y a peu la liste du Rassemblement National pour les prochaines élections européennes. Adoubé par Jordan Bardella, il nie en bloc les accusations qui l'avaient poussé à la démission deux ans plus tôt.

Le

Frontex’s deployment on the eastern border of Finland
6min

Institutions

Frontex : cinq questions sur l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes

Plus connue sous le nom de Frontex, elle est considérée comme l'agence la plus puissante de l'Union européenne. L'agence de surveillance des frontières européennes a vu ses prérogatives se renforcer ces dernières années, malgré de nombreuses polémiques à son encontre. Directeur de l'agence entre 2015 et 2022, Fabrice Leggeri avait fini par démissionner, alors qu'il était visé par une enquête disciplinaire. Il figurera sur la liste du Rassemblement National aux prochaines élections européennes.

Le

Audrey Podcast
5min

Institutions

Qatargate au Parlement européen : « Il y a eu un très gros travail sur la transparence »

Il y a un peu plus d’un an, en décembre 2022, l’Europe découvrait, médusée, un énorme scandale de corruption au Parlement européen. Des assistants, des députés et même une vice-présidente de l’institution étaient accusés d’avoir accepté des centaines de milliers d'euros du Qatar et du Maroc pour influencer les décisions du Parlement européen. Face au tollé, le Parlement a décidé de se reformer, le plus vite possible, seul moyen de redorer son image. Qu’est-ce qui a changé ? Explications avec Gwendoline Delbos-Corfield, eurodéputée écologiste, membre de la Commission des affaires constitutionnelles et de la Commission spéciale sur l'ingérence étrangère.

Le