Current affairs question session with the government – Politics

Le site du Sénat victime d’une cyberattaque « d’une certaine ampleur »

Comme le 27 mars dernier, le groupe de hackers russe NoName revendique une attaque sur le site du Sénat, qui a été inaccessible en début de journée. Les services du Sénat confirment une « cyberattaque d’une certaine ampleur. »
Louis Mollier-Sabet

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Inaccessible pendant tout le début de la journée, le site du Sénat a bien été victime d’une « cyberattaque d’une certaine ampleur », ont confirmé les services de la haute assemblée. Une attaque revendiquée par le groupe de hackers pro-russe NoName, sur leur canal Telegram, en réponse au soutien militaire français à l’Ukraine. La situation est revenue à la normale ce vendredi après-midi.

C’est le même groupe de hackers qui avait revendiqué une attaque sur les sites de l’Assemblée nationale et du Sénat le 27 mars dernier. À l’époque le site du Sénat était resté en ligne, même s’il avait été ralenti dans la matinée.

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Emmanuel Macron meets with New Caledonia political forces – Noumea
8min

Institutions

Gestion de la crise en Nouvelle-Calédonie par Gérald Darmanin : « On lui fait porter beaucoup de choses qu’il n’est pas le seul à porter » pour Benjamin Morel

Gérald Darmanin, en charge du dossier calédonien jusqu’à ce mercredi, est pointé du doigt pour sa responsabilité dans l’embrasement de la situation à Nouméa. Le constitutionnaliste Benjamin Morel démêle, dans un entretien à Public Sénat, les responsabilités qu’il partage avec le reste de l’exécutif, dans l’embrasement de l’archipel.

Le