1er Mai: Macron demande une réponse “extrêmement ferme” face aux “black blocs”

1er Mai: Macron demande une réponse “extrêmement ferme” face aux “black blocs”

Emmanuel Macron a demandé mardi, au cours du Conseil des ministres, que la réponse aux "black blocs" soit "extrêmement ferme" en...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron a demandé mardi, au cours du Conseil des ministres, que la réponse aux "black blocs" soit "extrêmement ferme" en cas de violences lors des manifestations du 1er Mai, a déclaré la porte-parole du gouvernement.

"Le président a indiqué que, de manière très ferme, il fallait à la fois permettre aux uns et aux autres, en cette fête très symbolique du Travail de manifester, de revendiquer (...) et qu’on soit extrêmement ferme contre tous ceux qui n'ont pour objectif que le désordre et la violence, voire des agressions en direction des forces de l'ordre", a indiqué Sibeth Ndiaye.

Il a "souhaité que la réponse à l'encontre des +black blocs+ notamment soit extrêmement ferme", a-t-elle ajouté, en précisant que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait fait état du dispositif policier devant le Conseil des ministres. Il le précisera au cours d'une conférence de presse dans l'après-midi.

Des appels à un mercredi "noir et jaune" ont été lancés pour les manifestations du 1er mai et des "gilets jaunes" et les "black blocs" appellent à transformer Paris en "capitale de l'émeute".

Dans la même thématique

1er Mai: Macron demande une réponse “extrêmement ferme” face aux “black blocs”
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le