Accord de Paris: Trump “va essayer de trouver une solution dans les prochains mois”, assure Macron

Accord de Paris: Trump “va essayer de trouver une solution dans les prochains mois”, assure Macron

Donald Trump "va essayer de trouver une solution dans les prochains mois" pour un éventuel retour des Etats-Unis dans l'Accord de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Donald Trump "va essayer de trouver une solution dans les prochains mois" pour un éventuel retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris sur le climat, assure le président français Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche.

"Donald Trump m'a écouté. Il a compris le sens de ma démarche, notamment le lien qui existe entre réchauffement climatique et terrorisme", explique M. Macron, cité par l'hebdomadaire.

"Il m'a dit qu'il allait essayer de trouver une solution dans les prochains mois. On a parlé dans le détail de ce qui pourrait lui permettre de revenir dans l'accord de Paris", ajoute M. Macron, au terme de la visite de deux jours à Paris de son homologue américain.

"Je pense qu’il a vu aussi [chez lui] la mobilisation des villes, des États, du monde des affaires et de son propre entourage pour que les États-Unis restent engagés dans la lutte contre le réchauffement", ajoute-t-il.

"C'est important de maintenir le dialogue pour que les États-Unis puissent à terme réintégrer le champ de l'action contre le réchauffement climatique et jouer le jeu du multilatéralisme", poursuit M. Macron..

Le président américain avait déclaré que "quelque chose pourrait se passer" sur l'accord de Paris, jeudi au cours de sa conférence conjointe avec Emmanuel Macron.

"Nous verrons ce qu'il se passe", avait-il ajouté, six semaines après avoir annoncé que les Etats-Unis comptaient sortir de l'accord international de lutte contre le réchauffement climatique signé en 2015.

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le