Albert Camus  ou l’écrivain à hauteur d’homme

Albert Camus ou l’écrivain à hauteur d’homme

A l’occasion des 57 ans de la mort d’Albert Camus, le 4 janvier 1960, Public Sénat diffuse « Camus », une fiction de Laurent Jaoui avec Stéphane Freiss dans le rôle-titre.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

 

C’est parce qu’il n’a pas pris le train qu’Albert Camus meurt ce 4 janvier 1960. Le destin fait qu’il décède à 46 ans dans un accident de voiture alors qu’il revient de sa maison de Lourmarin dans le Lubéron, avec son ami Michel Gallimard au volant. Dans sa sacoche se trouve le manuscrit du « Premier homme », roman inachevé qui ne paraîtra qu’en 1994, grâce à sa fille Catherine. La fiction de Laurent Jaoui, que Public Sénat diffuse en ce mois de janvier, revient sur les dix dernières années de l’écrivain et dramaturge : sa difficulté d’écrire, son amour du théâtre et des femmes, ses tiraillements au moment de la guerre d’Algérie et sa brouille avec Sartre, qui lui écrira à la sortie de « L’homme révolté » : « Il se peut que vous ayez été pauvre mais vous ne l’êtes plus. Vous êtes un bourgeois comme Jeanson et comme moi ».

L’enfance pauvre en Algérie, justement, est évoquée, et bien sûr l’amour immense que Camus porte à sa mère, femme de ménage illettrée qui l’élèvera, alors que le père est mort à la guerre de 14. On aperçoit son instituteur Monsieur Germain, entré dans la légende lui aussi, lorsque Camus lui écrira une lettre de remerciements après avoir reçu le prix Nobel de littérature en 1957 : « On vient de me faire un bien trop grand honneur que je n’ai ni recherché ni sollicité. Mais quand j’ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous. Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j’étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé ».

Si Camus reste aujourd’hui si contemporain, c’est également pour tout cela. Lui qui, même mort, a suscité convoitise et polémique. En 2009, Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a souhaité le transférer au Panthéon. Le fils de Camus, Jean, s’y est opposé.

Dans une des dernières interviews de l’écrivain, à la question : « Monsieur Camus, appartenez-vous encore à la gauche ? » il répondit : « Oui, malgré elle et malgré moi ».

 

 

La fiction « Camus » de Laurent Jaoui est diffusée sur Public Sénat samedi 28 janvier 2017 à 22h20 et rediffusée dimanche 29 janvier à 10h20 et 18h50.

Dans la même thématique

Photo illustration in Poland.
4min

Société

Contenus pornographiques autorisés sur X (ex-Twitter) : quelles sont les règles françaises et européennes en la matière ?

Le réseau social a officiellement autorisé la diffusion de contenus pornographiques et violents sur sa plateforme. Si certaines interdictions persistent, notamment l’interdiction de mise en valeur de « l’exploitation (sexuelle), les atteintes aux mineurs et les comportements obscènes », une telle permissivité pourrait venir percuter les lois française et européenne, qui ont récemment adopté plusieurs dispositions visant à protéger les plus jeunes utilisateurs de l’exposition à ces contenus. Tour d’horizon de ces dispositions.

Le