Aquarius : « Je n’imagine pas que la France ne participe pas à trouver une solution humanitaire pour ce bateau » déclare Attal

Aquarius : « Je n’imagine pas que la France ne participe pas à trouver une solution humanitaire pour ce bateau » déclare Attal

Gabriel Attal, porte-parole LREM, était l’invité de Territoires d’Infos, mardi matin, sur Public Sénat. Interrogé sur l’Aquarius, le député dénonce la position de l’Italie et assure que le gouvernement français cherche « une solution ».
Public Sénat

Par Maud Larivière

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Italie et Malte ont refusé de laisser accoster l’Aquarius qui transportait plus de 600 migrants, sur leurs cotes.

« Moi d’abord j’ai une pensée pour les 629 personnes qui sont sur ce bateau » déclare Gabriel Attal, porte-parole LREM avant de préciser sa pensée : « Je considère que la ligne du gouvernement italien est à vomir. C’est inadmissible de faire de la petite politique avec des vies humaines (…) je trouve ça immonde ».

« Je considère que la ligne du gouvernement italien est à vomir »

Les nationalistes Corses ont proposé mardi matin d’accueillir le navire. Que fait la France ? « Ça fait moins de 24 heures qu’on est dans cette situation, je pense que le Président et le gouvernement regardent ce qu’il est possible d’être fait. Mais on ne fait pas de politique par tweet dans cette majorité. On essaye de trouver des solutions pragmatiques, et surtout des solutions qui protègent les vies humaines, et c’est ça qui est en train d’être fait ».

« Je pense que toutes les solutions sont en train d’être mises sur la table par le gouvernement (…). Je n’imagine pas que la France ne participe pas à trouver une solution humanitaire pour ce bateau » conclut-il.

C’est finalement l’Espagne qui a autorisé le navire à accoster sur ses cotes. Lundi soir, l’Aquarius a été ravitaillé en nourriture et en eau par un bateau de la marine maltaise. Parmi les personnes que transporte le navire, on décompte sept femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs isolés.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le