Arnaud Montebourg « se rapproche évidemment de Benoît Hamon », pour Jérôme Durain

Arnaud Montebourg « se rapproche évidemment de Benoît Hamon », pour Jérôme Durain

Le sénateur, proche d’Arnaud Montebourg, affirme que les convergences avec Benoît Hamon sont plus fortes que les divergences telles que le revenu universel.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Finies les « grandes heures de la campagne du premier tour », l’heure est au rassemblement. Jérôme Durain, sénateur de la Saône-et-Loire et soutien d’Arnaud Montebourg, estime que les attaques sur le revenu universel porté par Benoît Hamon n’ont plus lieu d’être. « Je crois que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise », a-t-il déclaré à Public Sénat, au lendemain du premier tour de la primaire. Arnaud Montebourg « se rapproche évidemment de Benoît Hamon », rappelle-t-il, en citant leur opposition à la politique économique menée durant le quinquennat.

« L’essentiel est de redonner espoir à tous ces gens qui sont restés attachés au discours du Bourget », ajoute-t-il.

« Rien n’a été fait pour que ces primaires se déroulent dans de bonnes conditions »

Sur l’entre-deux-tours, le sénateur bourguignon espère une « campagne claire », avec une « confrontation entre deux lignes, celle qui a été conduite depuis 2012 et puis celle que le peuple de gauche a majoritairement exprimé, celle que portera Benoît Hamon ».

Si « dynamique politique est très nette » du côté de Benoît Hamon, le sénateur a en revanche regretté la confusion régnant autour des chiffres communiqués par la Haute autorité de la primaire :

« Rien n’a été fait, ni politiquement, ni matériellement, pour que ces primaires se déroulent dans de bonnes conditions. Le Parti socialiste a renâclé, hésité, fait tout ce qu’il fallait pour que l’on soit en difficulté. »

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le