Boris Vallaud : « Les soignants ne demandent ni charité, ni médaille »

Boris Vallaud : « Les soignants ne demandent ni charité, ni médaille »

Boris Vallaud était l’invité politique de l’émission « Bonjour Chez Vous ! », la matinale de Public Sénat, ce mercredi 3 juin. Le porte-parole du parti socialiste a livré son analyse des alliances qui se nouent pour le second tour des élections municipales. Il salue notamment la constitution d’un bloc social et écologiste pour offrir une nouvelle alternative aux Français. Il était au micro d’Alexandre Poussart.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Manifestation contre les violences policières : « Le fait qu'il y ait 20 000 personnes hier dit quelque chose [...] Le racisme étouffe partout, la police doit être exemplaire partout et la France doit être un modèle »

 

Alliances pour les élections municipales : « C'est un gouvernement qui fait une politique de droite et qui, au plan local, a vocation à s'allier avec la droite avec comme seul dessein, et c'est désolant et décevant, de battre la gauche et les écologistes » « Le fait majeur de ce second tour c'est que s'est constitué pratiquement partout en France un bloc social et écologiste [...] ça préfigure une alternative à ce tête-à-tête entre les libéraux et les nationalistes »

 

Abstention pour le second tour des municipales : « Elle est évidemment à craindre parce qu'il s'est passé beaucoup de temps entre le premier et le second tour [...] mais on voit bien que le maire est un échelon important et qu'il faut lui donner cette légitimité démocratique » « Il faut se donner tous les moyens d'un scrutin avec le plus de monde possible qui se rend aux urnes, y compris par correspondance »

 

Union de la gauche avec la France insoumise : « La porte est toujours ouverte [...] Nous avons en partage cette conscience qu'on ne peut pas laisser les Français dans une alternative qui est une impasse »

 

Prorogation de l'État d'urgence sanitaire ? « Non. Le gouvernement nous a indiqué que nous allions devoir apprendre à vivre avec ce Covid [...] On ne peut pas régler une situation qui devient la situation ordinaire par des mesures extraordinaires »

 

Don de congés au personnel soignant : « Les soignants ne demandent ni charité, ni médaille. Ils demandent à pouvoir bien soigner, bien travailler, bien vivre et pour les congés, ils voudraient d'abord pouvoir prendre les leurs »

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le