Clémentine Autain : « Les fonctionnaires sont traqués par le gouvernement »

Clémentine Autain : « Les fonctionnaires sont traqués par le gouvernement »

Clémentine Autain, députée de la 11ème circonscription de la Seine-Saint-Denis, était ce matin l’invitée de Territoires d’Infos, sur Public Sénat et Sud Radio. Elle déplore que le gouvernement souhaite s’attaquer à la fonction publique.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Gel du point d’indice, non-remplacements des fonctionnaires partant à la retraite pour atteindre l’objectif d’une « masse salariale stable en 2018 par rapport à 2017 », ou encore remise en cause de certains services publics : l’exécutif prévoit de s’attaquer à la fonction publique. Pour Clémentine Autain, il s’agit là d’une « logique néolibérale archiconnue : opposer les fonctionnaires des salariés du privé ».

Clémentine Autain : « Les fonctionnaires sont traqués par le gouvernement »
00:14

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a également annoncé jeudi que le jour de carence dans la fonction publique sera rétabli. « J’ai remarqué, après le gel du point d’indice, que le gouvernement prend une deuxième mesure qui vise à stigmatiser les fonctionnaires, en nous expliquant qu’ils sont trop nombreux et trop faignants », regrette la députée de la France insoumise. Et d’ajouter : « Les fonctionnaires mériteraient d'être mieux soutenus, de voir leur salaire augmenter, et de ne pas être traqués par le gouvernement ».

Clémentine Autain dénonce « logique néolibérale archi connue : opposer les fonctionnaires des salariés du privé »
00:51

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le