Confiance : Macron en légère hausse (+1), selon un sondage

Confiance : Macron en légère hausse (+1), selon un sondage

La cote de confiance d'Emmanuel Macron (+1) est en légère hausse, malgré la mobilisation contre la réforme des retraites, et...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

La cote de confiance d'Emmanuel Macron (+1) est en légère hausse, malgré la mobilisation contre la réforme des retraites, et celle d'Edouard Philippe reste stable, selon un sondage Harris Interactive diffusé mardi.

Avec 40% d'opinions positives, le chef de l'Etat gagne 6 points auprès des moins de 35 ans et en perd 5 chez les 65 ans et plus.

Deux autres enquêtes diffusées depuis la mi-décembre donnent également Emmanuel Macron en légère hausse.

En première ligne sur la réforme des retraites, Edouard Philippe, stable à 40%, chute pour sa part de 8 points auprès de 65 ans et plus mais en gagne autant chez les moins de 35 ans, selon ce sondage pour LCI.

Bien qu'en nette baisse, Jean-Yves Le Drian (42%, -6) reste le ministre en qui les Français ont le plus confiance, devant Roxana Maracineanu (35%, +3) et Jean-Michel Blanquer (35%, -1). Christophe Castaner gagne 4 points à 27%.

Nicolas Hulot (40%, -4) reste en tête des autres personnalités politiques, devant Xavier Bertrand (34%, +1) et François Baroin (31%, -2).

Enquête réalisée en ligne du 24 au 27 décembre auprès de 915 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,3 points.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le