Réforme des retraites « à la hussarde » : Laurent Berger met en garde contre la fatigue démocratique

Réforme des retraites « à la hussarde » : Laurent Berger met en garde contre la fatigue démocratique

Le secrétaire général de la CFDT se positionne clairement contre un report de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans. Se référant aux prévisions du Conseil d’orientation des retraites, il rappelle que le système « n’est pas fragile financièrement ». Il redoute enfin que le dispositif de départ anticipé pour carrière longue ne fasse les frais d’une réforme.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Inutile de reculer l’âge légal de départ à la retraite, aujourd’hui fixé à 62 ans, pour des motifs budgétaires. C’est le message principal qu’adresse ce 4 avril Laurent Berger. Le secrétaire général de la CFDT, invité d’Audition publique (Public Sénat / LCP-Assemblée nationale / Le Figaro Live), en veut pour preuve les rapports sur le sujet. « Toutes les études montrent, y compris celle du Conseil d’orientation des retraites (COR), que sur le moyen et le long terme le système par répartition n’est pas fragile financièrement », explique-t-il, en prenant soin de rappeler que la situation de l’emploi « s’est améliorée ».

Le leader syndical réaffirme son opposition à cette proposition phare défendue par Emmanuel Macron et Valérie Pécresse. « La CFDT est contre un report de l’âge légal à 65 ans. On est contre aujourd’hui et on sera contre dans deux mois », insiste-t-il. Et d’ajouter : « On est bien loin d’une amélioration qualitative du système des retraites ». Selon lui, un système plus juste ne « nécessite pas de reporter l’âge légal ».

Face à l’éventualité de cette réforme, Laurent Berger ne cache pas ses craintes sur l’avenir de la retraite anticipée, ce dispositif qui permet aux salariés qui ont commencé à travailler très tôt de se retirer à 60 ans. Il s’agit d’une des conquêtes de la CFDT, obtenue en 2003. « Je n’ai pas l’assurance là-dessus », répond-il.

Le secrétaire général de la CFDT observe parallèlement que la réforme est annoncée pour financer « un autre élément de la protection sociale ». « Là, ce dont il s’agit, c’est de financer peut-être d’autres risques, au sens de la perte d’autonomie. Il y a d’autres manières de le faire », coupe le leader syndical, peu emballé à l’idée d’un nouvel effort des salariés. Laurent Berger préconise plutôt de faire « contribuer l’ensemble des revenus ». « Si vous allez sur la transmission du patrimoine, il n’y a pas grand monde à la hauteur », juge-t-il, en parlant des candidats à l’élection présidentielle.

A moins d’une semaine de l’élection présidentielle, Laurent Berger affiche également ses inquiétudes sur l’éventualité d’une réforme mise sur les rails rapidement au cours de la première année d’un prochain quinquennat, comme le laisse entendre Emmanuel Macron. « Dans le contexte de fatigue démocratique, de difficultés sociales pour une partie des travailleurs — encore une fois, pas tous, je ne suis pas dans le misérabilisme — je ne suis pas sûr que d’annoncer une mesure comme celle-là, et de dire on va le faire à la hussarde, ce soit une bonne nouvelle. »

Dans la même thématique

Réforme des retraites « à la hussarde » : Laurent Berger met en garde contre la fatigue démocratique
7min

Politique

Panthéonisation du résistant communiste Missak Manouchian : « Vous entrez ici en soldat avec vos camarades », salue Emmanuel Macron

« La France reconnaissante vous accueille », a déclaré le président de la République pour la panthéonisation de Missak Manouchian et de sa femme Mélinée, lors d’une cérémonie émouvante. A travers lui, ce sont ses 23 compagnons d’armes fusillés par les nazis, et tous les Francs-tireurs et partisans - main-d’œuvre immigrée, les FTP-MOI, à qui la France rend hommage. « La France de 2024 se devait d’honorer ceux qui furent 24 fois la France », a affirmé Emmanuel Macron.

Le

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

Réforme des retraites « à la hussarde » : Laurent Berger met en garde contre la fatigue démocratique
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le