Coronavirus : 59% des Français font confiance à Macron, l’inquiétude monte

Coronavirus : 59% des Français font confiance à Macron, l’inquiétude monte

Près de six Français sur dix (59%) font confiance à Emmanuel Macron et au gouvernement pour lutter efficacement contre l'épidémie...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Près de six Français sur dix (59%) font confiance à Emmanuel Macron et au gouvernement pour lutter efficacement contre l'épidémie de coronavirus, mais l'inquiétude monte dans le pays, selon un sondage Elabe diffusé vendredi.

Une même proportion (58%) pense que le chef de l'Etat a eu raison de maintenir les élections municipales des 15 et 22 mars, contre 42% d'un avis contraire.

Une forte majorité approuve les principales mesures prises par l'exécutif, notamment "la mise en place du télétravail" (95%), la prise en charge par l'Etat du chômage partiel des salariés contraints de rester chez eux (94%) ou la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées, universités (82%).

Une minorité (40%) ne fait en revanche pas confiance à Emmanuel Macron et au gouvernement pour lutter contre l'épidémie, selon cette enquête avec Berger Levrault pour BFMTV.

Plus de six Français interrogés sur dix (61%) se disent "inquiets" de la propagation du virus en France, soit 13 points de plus que lors d'une précédente enquête réalisée les 10 et 11 mars. 39% (-13) ne sont pas inquiets.

Pour 53% (+8) le gouvernement prend "juste ce qu'il faut" de précautions pour tenter de limiter la propagation du virus. Pour 11% (-6) il en prend trop et pour 36% (-2) pas assez.

Les Français sont d'abord inquiets à l'idée d'utiliser les transports en commun (62%, +4) ou de rendre visite à des personnes âgées (61%, +12). Viennent ensuite différents lieux publics : stade (58% +10), musées ou cinéma (56%, +11) ou encore restaurant (43%, +10).

Mais une minorité d'entre eux (37%) seulement est inquiète à l'idée d'aller dans un bureau de vote (+8) ou de se rendre au travail (+5).

Enquête réalisée en ligne du 12 au 13 mars auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le