Coronavirus : Frédérique Vidal évoque « une possibilité d’avoir des personnes contaminées » dans le 2e avion de rapatriés

Coronavirus : Frédérique Vidal évoque « une possibilité d’avoir des personnes contaminées » dans le 2e avion de rapatriés

Alors que le 6e cas de coronavirus a été confirmé en France, l’État organise le rapatriement des Français installés dans la région de Wuhan en Chine, épicentre du virus.
Public Sénat

Par Océane Blanchard

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Deux avions sont partis de Chine hier soir et cette nuit, affrétés par l’État Français pour rapatrier les citoyens français et d’autres européens, installés dans la région de Wuhan. En Chine, le coronavirus a déjà fait 213 morts, et près de 10.000 cas confirmés.

Le premier vol « va arriver à Marignane dans la matinée » annonce la ministre Frédérique Vidal dans la matinale « Bonjour Chez Vous » ce vendredi. « Le premier vol, c'est un rapatriement de Français qui ne présentent pas de symptômes, ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont pas été infectés » détaille-t-elle.

Concernant le 2e avion, la ministre précise qu’il transporte des Français et d’autres européens, et qu’il « est prévu qu'il y ait une possibilité d'avoir des personnes contaminées ». « Ça ne signifie pas qu'il y en aura, c'est aux équipes médicales d'en juger. »

Sur ces ressortissants français dont la contamination est confirmée, Frédérique Vidal ne peut pas communiquer de chiffre. « D’abord parce que ça évolue tous les jours » explique-t-elle. « Ce qui était important aussi c'est qu'il y ait des équipes médicales qui soient envoyées sur place justement pour mener ces interrogatoires. »

Les passagers du premier avion, au nombre de 200, vont être mis en quarantaine dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) dès leur arrivée sur le sol français, pour éviter tout risque de contamination de grande ampleur. Ils devraient rester confinés au moins 14 jours.

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le