Débat PS: 3,1 millions de télespectateurs, bien moins qu’à droite

Débat PS: 3,1 millions de télespectateurs, bien moins qu’à droite

Le troisième débat de la primaire élargie du PS a été suivi par 3,1 millions de téléspectateurs sur France 2 (15% de part d...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le troisième débat de la primaire élargie du PS a été suivi par 3,1 millions de téléspectateurs sur France 2 (15% de part d'audience) jeudi soir, soit 2 millions de moins que les 5,1 millions qui avaient suivi le 3e débat de la primaire de la droite sur la même chaîne.

C'est un score également inférieur au premier débat de la primaire PS (3,8 millions de personnes sur TF1 le 12 janvier) mais supérieur au deuxième (1,7 million sur les chaînes d'info le 15 janvier), selon les chiffres de Médiamétrie.

Ce troisième débat entre les sept candidats, diffusé aussi sur Europe 1, LCP et TV5 Monde, le dernier avant le premier tour de scrutin dimanche, a fait moins bien que la série "Section de recherches" sur TF1, qui a attiré plus de 20% de l'audience (6,3 millions de personnes la première heure puis 4,5 millions l'heure suivante).

Comme pour la primaire de la droite, le premier débat est celui qui a affiché la meilleure audience des trois.

Ce troisième débat PS a obtenu une audience inférieure de 39% à celle du troisième débat de la primaire de la droite, alors que le premier débat de la primaire PS avait un score inférieur de 32% avec le premier débat de la primaire de la droite.

Ces débats sont cruciaux pour convaincre les électeurs d'aller voter. Ses organisateurs misent sur une participation entre "1,8 et 2,8 millions de votants", alors que la primaire de la droite avait attiré plus de 4 millions de votants à chacun des deux tours.

Un quatrième débat est prévu la semaine prochaine (25 janvier sur TF1 et France 2) entre les deux finalistes, avant le 2e tour prévu le 29 janvier.

Dans la même thématique

Chateauneuf sur Isere: Jean-Luc Melenchon at the 3rd day of the Amfis summer university LFI
9min

Politique

Sénatoriales 2023 : LFI a-t-elle fait perdre des sièges à la gauche, et combien ?

En présentant des candidats aux élections sénatoriales dans tous les départements, faute d’avoir trouvé un accord avec le PS, EELV et le PCF, LFI a mécaniquement fait perdre deux sièges au PCF, et un voire deux à EELV. « LFI punit la gauche de 10 sièges », lance le communiste Pierre Ouzoulias. « Ils tiennent LFI pour responsable. Il ne faut quand même pas renverser l’histoire », recadre la sénatrice EELV Raymonde Ponce Monge, qui pointe l’absence d’accord.

Le