Démission refusée de Gérard Collomb: “ça fait un peu théâtre”, raille Leonetti (LR)

Démission refusée de Gérard Collomb: “ça fait un peu théâtre”, raille Leonetti (LR)

Le numéro deux des Républicains, Jean Leonetti, a dénoncé mardi "une vraie fausse démission" qui "fait un peu théâtre", après qu...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le numéro deux des Républicains, Jean Leonetti, a dénoncé mardi "une vraie fausse démission" qui "fait un peu théâtre", après qu'Emmanuel Macron a refusé au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb la démission qu'il lui avait présentée.

"C'est une vraie fausse démission", a commenté le premier vice-président de LR sur Public Sénat.

Le ministre de l'Intérieur a présenté lundi sa démission à effet immédiat à Emmanuel Macron. Mais celui-ci l'a refusée "pour mieux lui renouveler sa confiance" pour les mois à venir.

Gérard Collomb avait annoncé le 18 septembre son départ du gouvernement après les élections européennes de mai 2019 pour se présenter l'année suivante aux élections municipales de Lyon.

"Franchement, ça fait un peu théâtre et je trouve que ça altère la cohésion du gouvernement", a raillé le député des Alpes-Maritimes, qui incarne la ligne modérée de LR. "Visiblement, M. Collomb avait besoin d'être relégitimé, donc c'est une opération de communication".

"Ministre de l'Intérieur, c'est pas rien, ministre de l'Intérieur, ça tient toute la sécurité, ça doit avoir une autorité", a-t-il poursuivi.

"S'il a envie de retourner à sa ville de Lyon, c'est peut-être qu'il se sent mal à l'aise dans le gouvernement actuel et c'est un indice très fort (...), ça montre la faiblesse de ce gouvernement", a encore estimé M. Leonetti.

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Démission refusée de Gérard Collomb: “ça fait un peu théâtre”, raille Leonetti (LR)
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
6min

Politique

« C’est du n’importe quoi ! » : les sénateurs interloqués par l’incident FNSEA-Élysée

Après l’avoir envisagée, l’Élysée a fait marche arrière sur la venue de l’organisation des Soulèvements de la Terre au grand débat que le président animera au Salon de l’agriculture. Avant de finalement plaider une « erreur » lors d’une communication faite avec les journalistes. Au Sénat, c’est la consternation, la droite ciblant l’Élysée, et d’autres parlementaires, plus à gauche la FNSEA.

Le