Devenir vegan, végétarien, flexitarien… comment sauter le pas en quelques étapes simples

Devenir vegan, végétarien, flexitarien… comment sauter le pas en quelques étapes simples

Aujourd'hui consommer moins de viande, devenir végétarien ou encore vegan séduit au-delà du cercle des militants. Un choix assumé pour des raisons aussi écologiques, éthiques, et de santé. Mais voilà, ce changement drastique d’alimentation fait peur. Terra Terre vous montre comment s’y mettre tout en douceur.
Public Sénat

Par Amélia Morghadi

Temps de lecture :

5 min

Publié le

Mis à jour le

En France en 2017, 0,4% de la population se revendique vegan. Ce terme, d’origine outre-Atlantique, désigne un mode de vie à part entière consistant à ne consommer aucun produit d’origine animale. En plus des végétariens, qui ne consomment ni viande, ni poisson, les vegans ne mangent pas non plus d’œufs ou de produits laitiers, et s'imposent de ne pas porter de vêtements en cuir par exemple.  Le flexitarisme, s’attache lui à faire une consommation raisonnée et écologique de la viande rouge et du poisson, en misant sur la qualité plutôt que la quantité.

S'habituer à manger végétarien à l'école

Des cantines végétariennes #TERRATERRE
02:26

 

Dans la ville de Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne, la municipalité a  décidé de proposer systématiquement au moins un menu vegan dans les 9 cantines scolaires que compte la commune. Dans la queue du restaurant scolaire, on prend une assiette blanche si on mange de la viande, une assiette verte si on mange végétarien. Au total, 20% des repas consommés sont végétariens. Et ici, pas de risque de carences, on ne mange pas que des légumes.  « On permet de manger équilibré, avec un steak de soja, des lentilles, l’apport nutritionnel est complet » assure un des responsables de l’opération.  Yves Jégo, député (UDI) de Seine-et-Marne, avait milité pour la mise en place de ce système : « Il y a beaucoup de sujets qui se retrouvent derrière la question végétarienne. Les repas végétariens règlent aussi les questions religieuses par exemple » explique-t-il. L’objectif de la ville : donner à la future génération les clés d’une alimentation responsable.

Réduire sa consommation de viande

Consommer moins de viande #TERRATERRE
04:27

Mais on peut aussi être militant sans cesser de manger de la viande. Pour Léopoldine Charbonneaux, de l’ONG Compassion in World Farming (CIWH), le principe fondamental pour entrer dans le parcours d’un changement d’alimentation est de se positionner contre l’élevage industriel. « Il y a un réel besoin d’information pour les consommateurs » confie-t-elle. Elle regrette l’absence de labels de qualité des produits, à l’image des labels de traçabilité mis en place pour les œufs. En devenant flexitarien, nous explique la représentante de CIWH France, c'est-à-dire en privilégiant la qualité des produits d’origine animale, tout en en réduisant sa consommation, on enclenche un comportement plus éthique.

Manger vegan en restant gourmand 

Cuisiner vegan et gourmand #TERRATERRE
02:40

 

Dans l’inconscient collectif, manger végétarien ou vegan est souvent synonyme de privation, de régime, à base de tofu, de salade et de graines. Mais loin des clichés, Julie Bavant, jeune chef cuisinier, travaille chaque jour pour redonner ses lettres de noblesse aux menus sans produits d’origine animale. Elle propose, avec sa société « Veganizer », un service de traiteur vegan à domicile. « On fait la part belle aux légumes, ce sont vraiment les stars de l’assiette », s’enthousiasme cette ex-journaliste. Le tout dans une logique, locavore, c'est-à-dire en privilégiant au maximum des produits locaux.

Face au critique sur le caractère peu appétissant des plats vegans, elle a une réponse. Pour les pancakes par exemple : « Pas besoin d’œuf ni de lait de vache pour faire des pancakes, on peut utiliser plein de laits végétaux différents pour donner des goûts différents, une bonne levure et un peu de sucre et le tour est joué » Lait d’amande, lait de noisette ou d’avoine… il y a l’embarras du choix, et une variété de goûts.

Mais être vegan, c'est aussi refuser d'autres formes d'exploitation animale telle que l'abattage d'animaux pour leur fourrure ou leur peau. Le combat vegan n'est donc pas que dans notre assiette mais aussi dans notre garde-robe.

Porter du cuir végétal

Des sacs vegans en cuir végétal #TERRATERRE
02:25

Camille Vial, créatrice de la marque Camille à Paris, fabrique des sacs en cuir végans. Pour cela, elle utilise du Piñatex, une matière issue de feuilles d’ananas. Les fibres sont extraites en Philippines puis envoyées en Espagne où elles seront transformées en cuir. La démarche se veut écologique et équitable assure la jeune créatrice de mode : « On évite toute la pollution émise par l’élevage des animaux et équitable parce que les producteurs philippins reçoivent un complément de salaire pour des feuilles qui allaient être jetées ».  Niveau prix, les sacs sont certes plus chers que ceux fabriqués par exemple au Bangladesh, avec des produits chimiques, mais restent équivalents  à des sacs en cuir classique de fabrication française. « L’avenir c’est de trouver des matières non-issues des animaux pour remplacer le cuir, c’est la solution de demain » conclue Camille Vial.

 

Pour aller plus loin:

– Les sacs en cuirs vegan de Camille

– Le guide du consommateur responsable du CIWF

– Les plats vegans gourmands de Veganizer

 

Retrouvez Terra Terre " Vegan peut-on vivre sans exploitation animale?" le dimanche 22 avril à 20h sur Public Sénat.

 

Dans la même thématique

Installation dans un champ d’un panneau indiquant Votre alimentation commence ici
7min

Société

Agriculture : qu’est-ce que les « clauses miroirs » que demandent les agriculteurs ?

Le terme revient souvent dans la crise agricole. Les « clauses » et « mesures miroirs », qu’exigent les agriculteurs, sont un moyen d’éviter une concurrence déloyale. L’idée est d’imposer aux pays tiers les mêmes normes environnementales que celles exigées en France et en Europe aux agriculteurs. Si le gouvernement affiche son volontarisme, leur mise en œuvre est complexe et semée d’embûches…

Le

MARIA RESSA : PRESS CONFERENCE AT RSF PARIS
7min

Société

Respect du pluralisme sur CNews : « Il ne s’agit pas d’encadrer la liberté d’expression, mais de faire respecter la loi », assure Christophe Deloire

Après la décision du Conseil d’Etat demandant à l’Arcom de renforcer son contrôle du respect du pluralisme par la chaîne CNews, Reporters sans frontières est accusé par les médias du milliardaire Vincent Bolloré de porter atteinte à la liberté d’expression. Après avoir reçu le soutien d’une vingtaine d’avocats, RSF se dit déterminé à vouloir faire appliquer la loi.

Le

Devenir vegan, végétarien, flexitarien… comment sauter le pas en quelques étapes simples
5min

Société

« Mon grand-père a toujours pensé qu'il devait sa vie au fait que Manouchian n'avait pas parlé sous la torture », raconte Pierre Ouzoulias

Petit-fils d’un militant communiste qui a combattu avec Missak Manouchian, le sénateur Pierre Ouzoulias estime que la panthéonisation de ce résistant fusillé par les Allemands scelle « la réconciliation » des Résistances communistes et gaullistes autour de « la vocation fortement universelle et universaliste de la France ».

Le

permis
8min

Société

Permis de conduire : le projet de loi européen visant à mettre fin au permis à vie cristallise les tensions

Un projet de loi européen, qui sera soumis au vote du Parlement fin février et porté par la députée européenne écologiste française Karima Delli, propose de modifier la directive européenne sur la durée de validité du permis de conduire en fixant notamment une visite médicale obligatoire à l’obtention du permis, puis tous les 15 ans. A partir de 70 ans en revanche, la mesure est renforcée par un contrôle tous les 5 ans. Objectif ? « Zéro mort » sur les routes à l’horizon 2050.

Le