En rupture avec le FN, le Siel soutient malgré tout Marine Le Pen

En rupture avec le FN, le Siel soutient malgré tout Marine Le Pen

Le Siel (Souveraineté, Indépendance et Libertés), un micro-parti qui avait rompu en 2016 avec le FN, soutient malgré tout Marine...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Le Siel (Souveraineté, Indépendance et Libertés), un micro-parti qui avait rompu en 2016 avec le FN, soutient malgré tout Marine Le Pen à l'élection présidentielle, a-t-il annoncé dimanche dans un communiqué.

Ce parti identitaire avait claqué la porte en 2016 du Rassemblement Bleu Marine, au sein duquel il était allié au Front national.

Lors de son congrès annuel ce week-end, le Siel, présidé par Karim Ouchikh, a décidé de soutenir Mme Le Pen, "la moins éloignée de la ligne politique du Siel, la seule à disposer de la capacité politique réelle à se maintenir en forte position au deuxième tour et à bénéficier des chances historiques de l'emporter à l'élection présidentielle".

Devant le refus du FN de s'allier avec lui aux élections législatives, le Siel a par ailleurs décidé de "poursuivre" des pourparlers avec d'autres formations comme Debout La France, le CNIP (Centre national des indépendants et paysans) ou la Ligue du Sud.

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le