Européennes: Hervé Juvin, candidat RN, déplore un “match à deux” Le Pen-Macron

Européennes: Hervé Juvin, candidat RN, déplore un “match à deux” Le Pen-Macron

L'essayiste Hervé Juvin, candidat éligible sur la liste du Rassemblement national (RN) aux élections européennes, a "déploré"...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'essayiste Hervé Juvin, candidat éligible sur la liste du Rassemblement national (RN) aux élections européennes, a "déploré" vendredi un "match à deux" entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron dans ce scrutin qui "prive les Français de débat de fond".

"Je déplore cette sorte de hold-up et ce match à deux qui va priver les Français de débat de fond", a déclaré sur Public Sénat Hervé Juvin, candidat à la 5e place sur la liste du RN et inspirateur du parti sur l'écologie civilisationnelle.

"Il y a des sujets à traiter sur l'Europe, il y a des sujets à traiter sur la France", a-t-il ajouté.

Le président Emmanuel Macron a déclaré jeudi en marge d'un sommet européen en Roumanie qu'il était "prêt à tout" pour battre le RN aux élections du 26 mai. La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen lui a répondu dans la soirée sur LCI qu'il "devra partir" s'il "perd l'élection", devenue selon elle "un référendum pour ou contre Emmanuel Macron".

Les deux responsables politiques assument depuis le début de la campagne un face-à-face qui s'inscrit dans un clivage entre "nationalistes" et "progressistes" (pour M. Macron) ou "nationaux" et "mondialistes" (pour Mme Le Pen).

M. Juvin a ajouté qu'il "comprenait parfaitement" la réponse de Marine Le Pen parce que "Emmanuel Macron se place sur un terrain d'affrontement quasiment personnel". "Ce faisant, il prend un vrai risque politique, celui de fragiliser encore un peu plus une présidence bien vermoulue".

Mais "je regrette pour ma part que ce soit, une fois de plus, les questions de fond qui soient évacuées du débat", a poursuivi le candidat du RN, qui ne "fera pas de plan sur la comète" quant aux résultats. "Je ne sais pas qui va arriver en tête".

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le