Financement du FN : Marine Le Pen dénonce une « fatwa bancaire »

Financement du FN : Marine Le Pen dénonce une « fatwa bancaire »

Au siège du FN ce mercredi matin, Marine Le Pen a confirmé la clôture des comptes du parti par la Société Générale ainsi que la fermeture de son compte personnel par la HSBC. Dénonçant une persécution bancaire, la président du Front National a annoncé son intention de porter plainte.
Public Sénat

Par Jules Duribreu

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

Mercredi 22 novembre, la présidente du FN a tenu une conférence de presse sur le thème « la démocratie française menacée par les oligarchies financières ». Marine Le Pen revenait ici sur la clôture, par la Société générale, des comptes bancaires de son parti, le Front National.

Plusieurs comptes bancaires du FN fermés par la Société générale

La présidente du FN a également précisé que cette décision de la Société générale touchait une multitude de comptes malgré, selon elle, la bonne santé financière de sa formation politique : « Le Front National se voit signifier sans aucune raison un bannissement bancaire de la part de la société générale qui était sa banque depuis de très nombreuses années. Cette décision de suppression brutale des comptes a touché le FN mais aussi le compte du mandataire financier, et une quinzaine de fédérations du Front National ».

La procédure, engagée en juillet par la banque, n’a finalement eu d’effet que récemment, comme l’explique le trésorier du Front National, Wallerand de Saint-Just : « Nous avons essayé tous les recours internes, jusqu'au médiateur de la banque mais en vain ». Ce dernier, contacté en août par le parti frontiste, aurait refusé, selon Marine Le Pen, d’ouvrir un dossier de médiation pour statuer sur ce cas.

Le Front National dans l’impossibilité de recevoir des dons ou des adhésions

Saisie par le Front National, la Banque de France a désigné le Crédit du Nord et l’a enjoint d’ouvrir un compte au bénéfice du Front National. Cependant si la banque, filiale de la Société générale, a bien ouvert le compte, il serait refusé au Front National de faire usage d’un chéquier ou de recevoir dons et adhésions par carte bancaire.

« Cette situation met le Front National face à une difficulté absolument majeure et empêche le fonctionnement normal du parti. » a affirmé la dirigeante frontiste, considérant en outre que la décision de la Société générale relève d’une « vindicte militante » cherchant à « priver de toute capacité un parti qui a rassemblé 11 millions de suffrages lors de la dernière présidentielle » 

Le Front National dans l'impossibilité de recevoir des dons ou des adhésions
01:55

Le compte personnel de Marine Le Pen également fermé par la HSBC

Durant cette conférence, Marine Le Pen a également indiqué que la banque HSBC avait décidé de fermer son compte personnel. « Cet acharnement bancaire touche maintenant des dirigeants du Front National  à titre personnel. Ce matin, j'ai reçu un appel du patron de la HSBC, qui m'a annoncé lai clôture de mon compte personnel. » Selon un verbatim de cette conversation, diffusé par le Front National mais non confirmé par la banque, Thomas Vandeville aurait invoqué le fait que Marine Le Pen était une « personne politiquement exposée » pour justifier sa décision, évoquant également « le libre arbitre de la banque ».

Le compte personnel de Marine Le Pen fermé par HSBC
00:39

Une plainte pour « discrimination à raison des opinions politiques »

« Il semble que les oligarchies financières qui se sentent protégées, voire encouragées par une sorte d’impunité soient tentées d’intervenir de plus en plus dans le cours de la démocratie en France. » a dénoncé Marine Le Pen face aux décisions de ces deux établissements bancaires. La présidente du Front National a également annoncé son intention de porter plainte, la semaine prochaine, pour « discrimination à raison des opinions politiques » contre la Société générale et la HSBC.

Marine Le Pen dénonce « un système bancaire opposé à la démocratie »

En attendant, Marine Le Pen, qui s’est entretenu avec le Président de la République à ce sujet, en appelle à l’opinion publique. « j’en appelle à tous les Français qui, quelle que soit leur opinion, sont des défenseurs de la démocratie et refusent que le système bancaire et les membres de leurs conseils d’administration, sauvés grâce à l’argent des contribuables en 2008, se substituent aux élections. »

Si la HSBC n’a pas encore réagi officiellement, de son côté la Société générale a déclaré, dans un bref communiqué, que « Les décisions du groupe Société Générale en matière d'ouverture et fermeture de compte sont de nature exclusivement bancaire dans le respect des exigences réglementaires, et donc sans aucune considération politique. »  

Dans la même thématique

Headquarters of the office of Eric Ciotti, President of  ‘Les ReÃ’publicains’ in Nice.
9min

Politique

Pourquoi les LR vont exclure Eric Ciotti de la présidence du parti… une troisième fois ?

Alors que la justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti de la présidence des LR, les responsables du parti, opposés à l’alliance avec le RN, ont organisé la convocation d’un troisième bureau politique pour « effacer les vices de forme » et éviter toute contestation. Le rattachement financier des candidats aux législatives, autre enjeu, réserve aussi quelques surprises, renforçant la confusion chez les LR.

Le