Fonction Publique : le Sénat adopte l’encadrement du recours aux contractuels

Fonction Publique : le Sénat adopte l’encadrement du recours aux contractuels

En fin d’après-midi, lors de l’examen du projet de transformation de la fonction publique, les sénateurs ont commencé à aborder la série d’articles qui prévoit le recours accru aux contractuels. Le premier article en la matière a été adopté malgré l’opposition de la gauche de l’hémicycle.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« La quantité de possibilités permettant de recourir aux contractuels est vraiment de nature à miner le statut. Alors si on est optimiste, on peut dire que ça apporte de la souplesse, de l’agilité (…) mais le revers de la médaille et c’est ce qui nous reste en bouche en dernière analyse, c’est la précarité. C’est le pouvoir discrétionnaire des employeurs. C’est la mise en concurrence » a estimé le sénateur de Saône-et-Loire, Jérôme Durain, lors des explications de vote

Contractualisation dans la fonction publique: pour Jérôme Durain, c'est "le pouvoir discrétionnaire des employeurs et la concurrence"
00:55

En fin d’après-midi les sénateurs ont adopté l’article 6 du projet de loi de transformation de la fonction publique un article, parmi d’autres, qui prévoit le recours plus accru aux contractuels dans la fonction publique. L’article prévoit l’encadrement le recrutement de contractuels sur des emplois permanents en le conditionnant « à la publication préalable de la création ou de la vacance de ces emplois ».

Or, pour le sénateur communiste Pascal Savodelli, la « contractualisation de la fonction publique va produire un certain nombre d’effets néfastes comme le retour du clientélisme ou de la corruption ». Son groupe a d’ailleurs déposé, sans succès, un amendement de surpression de cet article.

Le secrétaire d’État auprès du ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt a répondu que « l’élargissement des conditions de recours aux contrats dans les trois versants de la fonction publique doit être accompagné de cette garantie de l’égal accès à l’emploi public pour tous les agents et dont d’une procédure ».

 

 

 

 

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le