Gérard Larcher à Zelensky : « Pour la première fois de notre histoire parlementaire, nous accueillons le président d’un pays en guerre »

Gérard Larcher à Zelensky : « Pour la première fois de notre histoire parlementaire, nous accueillons le président d’un pays en guerre »

« L’inadmissible est en train de se produire : la guerre en Europe, aux portes de l’Union européenne, la guerre en Ukraine », a dénoncé le président du Sénat, Gérard Larcher, avant la prise de parole en vidéo du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, devant les députés et sénateurs.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

« Le moment est solennel, les circonstances, inédites ». Avant d’entendre le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui s’est adressé ce mercredi au Parlement français par un message vidéo en direct, le président LR du Sénat, Gérard Larcher, a souligné le caractère exceptionnel du moment. « Pour la première fois de notre histoire parlementaire, nous accueillons le président d’un pays en guerre, d’un pays à la capitale assiégée, sur laquelle les frappes redoublent d’intensité en ce moment même. Car l’inadmissible est en train de se produire : la guerre en Europe, aux portes de l’Union européenne, la guerre en Ukraine », a regretté Gérard Larcher.

« Le temps n’est pas seulement à l’émotion, il est avant tout à l’action » soutient Gérard Larcher

Dénonçant « la folie meurtrière des autorités russes », le sénateur salue « les Ukrainiens, civils et militaires, (qui) résistent jusqu’à l’héroïsme ». « Je souhaiterais […] que nous nous levions et applaudissions afin de rendre hommage au peuple ukrainien et à vous-même, Monsieur le Président », ajoute Gérard Larcher. Le président du Sénat exprime ainsi le « soutien » des parlementaires « pour aujourd’hui et l’avenir ».

« Le temps n’est pas seulement à l’émotion, il est avant tout à l’action », ajoute le président de la Haute assemblée, devant les sénateurs réunis pour écouter le président ukrainien. Affirmant que « l’Ukraine appartient à la famille européenne », il salue au passage le « respect (du président ukrainien) pour l’institution parlementaire, qui distingue votre pays de ses adversaires ».

Richard Ferrand : « La France condamne ces actes et ces bombardements indiscriminés visant les populations civiles »

Dans la foulée, le président LREM de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a exprimé « l’honneur » d’accueillir Volodymyr Zelensky « au sein de l’Assemblée nationale ». Dénonçant les attaques de l’armée russe, il affirme que « la France condamne ces actes et ces bombardements indiscriminés visant les populations civiles. Cela doit s’arrêter immédiatement ». « Dans ces circonstances tragiques, le peuple ukrainien fait preuve d’une résistance admirable », conclut Richard Ferrand, « nous demeurons à vos côtés ».

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le