Grève du 22 mars : « Il y a une exaspération qui peut se catalyser dans le mouvement social » selon J. Durain

Grève du 22 mars : « Il y a une exaspération qui peut se catalyser dans le mouvement social » selon J. Durain

Au micro de « Sénat 360 », Jérôme Durain, sénateur (PS) de Saône-et-Loire, estime que l’ « exaspération sociale » va se traduire dans la rue, à la veille de la grève du 22 mars.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Jeudi 22 mars, sept syndicats de fonctionnaires et quatre organisations représentatives de la SNCF, ont appelé à manifester contre les réformes du gouvernement.

Le sénateur (PS) de Saône-et-Loire, Jérôme Durain, qui participera demain à la manifestation, estime que le mouvement social risque d’être important : « Il y a une exaspération qui existe dans le pays. Tout le monde a compris que ce gouvernement et que le macronisme, c’était quand même fait pour les gens qui  avaient de l’argent dans les métropoles et que les autres, qui sont ouvriers, salariés, ont du mal et souffrent dans la période. Donc je pense qu’il y a une exaspération sociale qui peut se catalyser dans le mouvement social qui monte. »

Et d’ajouter : « Je crois que l’on a compris ce qu’était le Macronisme, qui n’était ni de gauche, ni de droite. Il n’est ni de gauche, ni de gauche. En tout cas, il n’est pas social. »

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le