Hamon: Fillon “persiste dans le déni”

Hamon: Fillon “persiste dans le déni”

Benoît Hamon, candidat socialiste à l'élection présidentielle, a estimé lundi que François Fillon commettait "une grave erreur"...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Benoît Hamon, candidat socialiste à l'élection présidentielle, a estimé lundi que François Fillon commettait "une grave erreur" en persistant "dans le déni" après avoir défendu la légalité de l'emploi de sa femme.

"Il choisit la stratégie la plus mauvaise, celle de persister dans le déni, c'est une grave erreur", a déclaré le député des Yvelines en marge d'un déplacement à Arcueil (Val-de-Marne).

"Celui qui aspire à être président de la République, on ne l'attend pas sur un numéro droit dans ses bottes, je me cabre et je montre que je suis dans mon droit, là où personne ne pense que la situation est normale", a-t-il poursuivi, à l'issue de la conférence de presse de M. Fillon lundi après-midi.

"Ça montre finalement que François Fillon ne comprend pas bien qu'il y a une forme d'impunité (...) qui apparaît comme anormale pour les Français", a insisté M. Hamon, estimant qu'il s'agissait d'une "stratégie dangereuse pour la France" car le Front national pouvait se nourrir de cette affaire.

M. Fillon, dans la tourmente depuis les révélations sur les emplois présumés fictifs de sa femme, a assuré lundi que "tous les faits évoqués" étaient "légaux et transparents" mais a présenté "ses excuses" pour avoir fait travailler sa famille.

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le