« Il y aura des sanctions massives contre la Russie si elle porte atteinte à l’intégrité territoriale de l’Ukraine », prévient Jean-Yves Le Drian

« Il y aura des sanctions massives contre la Russie si elle porte atteinte à l’intégrité territoriale de l’Ukraine », prévient Jean-Yves Le Drian

« La situation est sous très grave tension », alerte le ministre des Affaires étrangères, lors des questions d’actualité au gouvernement au Sénat. « La Russie se comporte comme une puissance de déséquilibre. Il ne tient qu’à elle de devenir un acteur de désescalade », ajoute Jean-Yves Le Drian.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que la Russie a amassé des dizaines de milliers de militaires autour des frontières de l’Ukraine et multiplie les manœuvres, la tension n’a jamais été aussi forte à l’Est de l’Europe. Face à cette démonstration de force, les Etats-Unis ont annoncé il y a deux jours le départ d’Ukraine des familles de diplomates américains « en raison de la menace persistante d’une opération militaire russe », selon Washington.

Interrogé sur cette crise ce mercredi, lors des questions d’actualité au gouvernement au Sénat, par le sénateur du Pas-de-Calais, Michel Dagbert, membre du groupe RDPI (LREM), le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a exprimé son inquiétude. « Je ne vous cacherai pas que la situation est sous très grave tension. Comme l’a évoqué le Président hier, aux côtés du chandelier allemand, la Russie se comporte comme une puissance de déséquilibre. Et il ne tient qu’à elle de devenir un acteur de désescalade », soutient le ministre.

« Il faut tout faire pour que le dialogue avec la Russie soit poursuivi »

La France est « totalement mobilisée, avec nos partenaires européens, américains, pour enrayer cette dynamique de l’escalade », selon le ministre des Affaires étrangères, qui insiste sur « l’unité » des 27, comme de l’Otan, pour défendre « trois priorités » : « Il y aura des sanctions massives contre la Russie si elle porte une nouvelle atteinte à l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Ensuite, il faut tout faire pour que le dialogue avec la Russie soit poursuivi », avec notamment des « discussions au format Normandie, qui ont lieu aujourd’hui même à Paris ». Enfin, « nous devons être solidaires des pays de l’Otan ou de l’Union européenne qui peuvent être affectés par cette crise. Ce sont les mesures de réassurance. Nous le faisons à l’égard des pays baltes, et dans les jours qui viennent pour la Roumanie ». Il ajoute : « Nous sommes dans une posture de défense collective ».

Lire aussi : Ukraine : deux sénateurs décryptent en cinq questions les enjeux de la crise avec la Russie

Jean-Yves Le Drian se rendra à Kiev avec son homologue allemande « dans quelques jours », puis « de nouveau en Roumanie ». La ministre des Armées, Florence Parly, est elle-même « à Bucarest en ce moment ». Pour résumer, « la situation est très tendue, mais nous prenons toutes les initiatives nécessaires pour embrayer vers un processus de désescalade ».

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le