Immigration : Fabien Roussel propose la régularisation de tous les travailleurs sans papiers

Immigration : Fabien Roussel propose la régularisation de tous les travailleurs sans papiers

Dans la matinale de Public Sénat, « Bonjour chez vous », spéciale présidentielle, le candidat communiste, Fabien Roussel a dénoncé l’exploitation des sans-papiers qui travaillent et propose leur régularisation.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Fabien Roussel, l’a martelé sur le plateau de la matinale de Public Sénat, Bonjour chez vous spéciale présidentielle, il est le candidat de la gauche du travail. Une ligne qui vaut également en matière d’immigration. « Dans chacun de mes déplacements, je suis interpellé par des hommes, bien souvent, parce que la société d’intérim qui les embauche, les exploite incroyablement […] Ce sont des hommes sans papiers, mais qui ont une autorisation de travailler, d’être exploités cordialement. Ils ont une fiche de paye. Ils payent des cotisations dont ils ne verront jamais la couleur. Comme quoi ça rapporte l’immigration. Ils payent même des impôts. Et pur autant l’employeur refuse de remplir le CERFA qui leur permettrait d’obtenir un titre de régularisation », s’agace-t-il.

Fort de ces témoignages, le candidat communiste à l’élection présidentielle propose de régulariser « tous les sans-papiers qui travaillent ».

En ce qui concerne la mise en place de quotas d’immigration, comme le propose la candidate LR, Valérie Pécresse, Fabien Roussel estime « qu’ils existent déjà ». « Il faut arrêter d’hystériser le sujet. La loi française organise par secteur, une immigration en fonction des besoins dans des filières d’activité. Il y a des visas avec autorisation de travail qui sont accordés après étude du ministère du travail », souligne-t-il.

 

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le