Jean-Michel Blanquer : il faut rouvrir les classes pour éviter « des désastres sociaux »

Jean-Michel Blanquer : il faut rouvrir les classes pour éviter « des désastres sociaux »

Lors des questions d’actualité au gouvernement, Jean-Michel Blanquer a justifié la décision de rouvrir les classes par une nécessité sociale : « Si nous ne finissons pas le confinement suffisamment tôt, il y aura des désastres sociaux pour les élèves les plus éloignés de l’école » a prévenu le ministre.
Public Sénat

Par Samia Dechir

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Lors des questions d’actualité au gouvernement, la sénatrice communiste Céline Brulin a demandé au Ministre de l’Éducation Nationale quel avis scientifique justifiait une réouverture des établissements scolaires le 11 mai. Sans citer de source particulière, Jean-Michel Blanquer a justifié la décision de rouvrir les classes par une nécessité sociale : « Si nous ne finissons pas le confinement suffisamment tôt, il y aura des désastres sociaux pour les élèves les plus éloignés de l’école » a prévenu le Ministre. Une réponse qui n’a pas convaincu Céline Brulin. Pour la sénatrice, la lutte contre les inégalités scolaires passe plutôt par le renoncement aux « fermetures de classes en éducation prioritaire à la rentrée ».

Rattraper le retard accumulé pendant le confinement

Jean-Michel Blanquer a aussi annoncé travailler sur « des colonies de vacances avec une dimension éducative encore plus renforcée » que d’habitude pour aider les élèves en difficulté à rattraper le retard accumulé pendant le confinement. Les mairies, organisatrices de ces colonies, « sont souvent obligées de tirer au sort les enfants » faute de place pour tout le monde a regretté la sénatrice Sophie Taillé-Polian (Génération.s).

Le Ministre de l’Éducation nationale a également ouvert la porte à la reprise des activités périscolaires, pour « soulager l’école d’un certain nombre d’élèves pendant la classe puisqu’ils seront accueillis par petits groupes ». Une réflexion est en cours avec le Ministère des Sports sur la « possibilité de d’avoir des activités sportives correspondant aux risques sanitaires pour les élèves. »

Dans la même thématique

FRA : ELECTIONS EUROPEENNES
4min

Politique

Législatives : « Une situation profondément antidémocratique », tance Pascal Savoldelli, qui demande le dégel du corps électoral

Le sénateur du Val-de-Marne a écrit au Président de la République pour demander le dégel du corps électoral, issu du décret de convocation des élections législatives, publié le 10 juin au Journal Officiel, le lendemain de la dissolution de l’Assemblée nationale. Une requête qui a cependant peu de chances d’aboutir pour des raisons de bonne administration.

Le

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le