Jean Peyrelevade: «  Je pense que Macron n’a pas de chance de réussir en 2017 »

Jean Peyrelevade: « Je pense que Macron n’a pas de chance de réussir en 2017 »

Invité de On va plus Loin sur Public Sénat, Jean Peyrelevade, pourtant fervent supporter de Macron a affirmé qu’il « n’a pas de chance réussir en 2017 ». L’ex-président du Crédit lyonnais est également revenu sur l’affaire Tapie.
Public Sénat

Par Julie Torterolo

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Invité de On va plus Loin sur Public Sénat, Jean Peyrelevade, pourtant fervent supporter de Macron a affirmé qu’il « n’a pas de chance réussir en 2017 ». L’ex-président du Crédit lyonnais est également revenu sur l’affaire Tapie.

« La marche, comme dirait Mao, risque d’être une longue : je ne crois pas du tout que ça puisse déboucher d’ici 2017. » Pour le polytechnicien Jean Peyrelevade, ex-président du Crédit lyonnais et ancien directeur adjoint du cabinet du Premier ministre Mauroy, l’échéance est trop courte pour qu’Emmanuel Macron accède à la présidence en 2017.  Il fait référence au mouvement politique « En Marche » lancé officiellement mercredi par le ministre de l’Economie.

Jean Peyrelevade réitère néanmoins son soutien à cette ancien banquier d’affaire, aujourd’hui ancré dans la sphère politique : « Je pense qu’il a un très grand mérite à mes yeux, indépendamment d’un certain nombre de qualités sur lesquelles je ne reviendrai pas, c’est qu’on voit bien dans son discours qu’il pense lui aussi que les lignes officielles de partage entre les formations politiques aujourd’hui n’ont plus aucun sens. Il se met en rupture par rapport au système existant, ce qu’attende une majorité de Français ». Mais il est trop tôt selon lui : « Il a tout intérêt me semble-t-il à constater les dégâts en 2017 et à reconstruire derrière ».

Affaire Tapie- Crédit Lyonnais : « J’étais terrifié que ce personnage ait réussi à pénétrer l’Etat jusqu’au plus haut niveau », déplore Peyrelevade

 

Affaire Tapie- Crédit Lyonnais : « J’étais terrifié que ce personnage ait réussi à pénétrer l’Etat jusqu’au plus haut niveau », déplore Peyrelevade
01:04

 

Revenant sur l’affaire Adidas ou Tapie-Crédit lyonnais, qui l’a opposé pendant plus de 20 ans à Bernard Tapie, Jean Peyrelevade se dit aujourd’hui « serein ». Mais, il ne manque pas de revenir sur ses amertumes envers cet ancien patron de l’OM et d’Adidas, ancien ministre et proche de Nicolas Sarkozy : « J’étais terrifié sur le fait que ce personnage ait réussi à pénétrer l’Etat jusqu’au plus haut niveau, quand je dis plus haut niveau c’est jusqu’au président de la République lui-même, Nicolas Sarkozy. Et il a eu de manière à mes yeux parfaitement illégitime, illégale, cet arbitrage, d’ailleurs totalement bidouillé, qui lui a donné 400 millions d’euros ». Jean Peyrelevade rend hommage à la Cour des comptes «  qui est allée faire une inspection au CDR, qui a géré pour le compte de l’Etat le dossier, et qui a saisi le parquet ». Et de conclure : «  ça c’est une institution qui fonctionne ».

Dans la même thématique

Jean Peyrelevade: «  Je pense que Macron n’a pas de chance de réussir en 2017 »
6min

Politique

Financiarisation du football : « Dans d’autres secteurs, ça aurait fait scandale », estime l’ancien patron de l’OM

La commission d’enquête sénatoriale sur la financiarisation du football auditionnait ce mardi, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, Christophe Bouchet auteur de « Main basse sur l’argent du foot français » est revenu sur l’accord très contesté, conclu entre la Ligue de football professionnel (LFP) et le fonds d’investissement CVC en 2022.

Le

illustration election Europeenne de Juin 2024
10min

Politique

Débat entre Gabriel Attal et Jordan Bardella : le « meilleur atout » de la liste Hayer… ou son « désaveu » ?

C’est le premier ministre, et non la tête de liste de la majorité présidentielle, Valérie Hayer, qui va affronter le candidat du RN, jeudi sur France 2. Un duel où chaque camp espère marquer des points. Mais du côté de la liste PS/Place Publique, on dénonce un « duo » et l’exclusion de Raphaël Glucksmann du débat, dont on demande même l’annulation.

Le

France New Caledonia Unrest
8min

Politique

Macron en Nouvelle-Calédonie : au Sénat, le report du Congrès fait « consensus »

Alors que la porte-parole du gouvernement a annoncé que le Président de la République se rendra en Nouvelle-Calédonie dans les prochaines heures, en compagnie de plusieurs ministres, de nombreuses voix au Sénat se font entendre pour temporiser sur la tenue du Congrès, qui devait se réunir à la suite du vote favorable des deux chambres sur le projet de loi constitutionnel prévoyant l’élargissement du code électoral.

Le