Le député Son-Forget quitte le groupe UDI et s’affiche avec Marion Maréchal

Le député Son-Forget quitte le groupe UDI et s’affiche avec Marion Maréchal

Le député ex-LREM Joachim Son-Forget a démissionné du groupe parlementaire UDI-Agir pour rejoindre les non-inscrits "dans un...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le député ex-LREM Joachim Son-Forget a démissionné du groupe parlementaire UDI-Agir pour rejoindre les non-inscrits "dans un cheminement ouvertement à droite", évoquant auprès de l'AFP une "amitié naissante" avec l'ancienne députée FN Marion Maréchal.

"Je quitte le groupe parlementaire UDI-Agir et indépendants et siégerai à l'Assemblée nationale comme député non inscrit pour maintenir mon indépendance politique, dans un cheminement ouvertement à droite", écrit sur Facebook le représentant des Français de Suisse et du Liechtenstein, connu pour ses coups d'éclat sur les réseaux sociaux.

M. Son-Forget reproche notamment au président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde d'avoir surréagi à une photo de lui avec Marion Maréchal qu'il avait publiée le 11 décembre sur son compte Twitter. Il a précisé à l'AFP avoir déjà rencontré la nièce de Marine Le Pen il y a quelques semaines.

M. Lagarde avait commenté la photo en précisant que les "positions et postures" de M. Son-Forget "ne nous engagent pas" et en rappelant "l'incompatibilité entre l'UDI, qui représente le centre droit, et toute forme d'extrême-droite, d'intolérance ou d'europhobie ou de xénophobie".

Mme Maréchal, "c'est quelqu'un que j'apprécie. C'est une amitié naissante", a dit à l'AFP M. Son-Forget, qui "trouverait intéressant de faire une conférence" devant l'école de sciences politiques fondée à Lyon par l'ancienne députée d'extrême droite. "C'est quelqu'un d'intelligent, d'ouvert, de prête à se remettre en question", développe-t-il dans une vidéo.

M. Son-Forget réaffirme dans son communiqué son "soutien" à Emmanuel Macron bien qu'il ne se "(reconnaisse) plus dans l'attitude et les points de vue" de la majorité.

Le député avait démissionné le 29 décembre 2018 du groupe LREM à la suite d'une polémique née de tweets sexistes contre la sénatrice EELV Esther Benbassa.

Revendiquant sa "liberté de pensée", il a depuis lancé un parti politique nommé "Valeur Absolue", avec pour slogan "Je suis Français et Européen".

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le