Le sénateur Georges Patient « se pose des questions » sur son maintien à LREM

Le sénateur Georges Patient « se pose des questions » sur son maintien à LREM

Quelques heures avant l’annonce du nouveau gouvernement, le sénateur LREM de Guyane, Georges Patient est en plein doute et « se pose des questions » sur son maintien au groupe LREM du Sénat car pour lui, le parti présidentiel a opéré « un tournant vers la droite ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Je souhaite que l’Outre-mer soit mieux pris en considération (…) Pour qu’elle soit mieux pris en considération, il faut qu’un plus grand intérêt soit porté aux élus de ces territoires » a d’abord demandé le sénateur LREM de Guyane, Georges Patient au micro de Public Sénat. Selon lui, le bilan du gouvernement sur l’Outre-mer est encore trop empreint de « centralisation ». « La situation actuelle de la Guyane en matière de pandémie, le prouve.  Des décisions ont été prises de façon similaire à celle prises dans l’hexagone alors que la situation était complément différente » a-t-il regretté.

Comme les autres parlementaires de la majorité, Georges Patient sera reçu dans la soirée par le nouveau Premier ministre, Jean Castex.  George Patient aura l’occasion de l’interroger sur la gestion de l’épidémie de Covid-19 en Guyane. « Actuellement, nous manquons de lits en réanimation, de tests, de soignants. Donc, la situation est grave ».

Il n’a pas échappé également au sénateur de Guyane, ancien socialiste, que Jean Castex venait, lui, de la droite. « Quand j’ai rejoint le groupe En Marche, la grande doctrine c’était : et à droite et à gauche. Force est de constater qu’il y a plus un tournant vers la droite que vers la gauche » a-t-il relevé.

Interrogé par Public Sénat s’il comptait rester à La République en Marche ? Georges Patient répond : « je me pose des questions ».

 

 

 

 

 

 

Dans la même thématique

Le sénateur Georges Patient « se pose des questions » sur son maintien à LREM
7min

Politique

Panthéonisation du résistant communiste Missak Manouchian : « Vous entrez ici en soldat avec vos camarades », salue Emmanuel Macron

« La France reconnaissante vous accueille », a déclaré le président de la République pour la panthéonisation de Missak Manouchian et de sa femme Mélinée, lors d’une cérémonie émouvante. A travers lui, ce sont ses 23 compagnons d’armes fusillés par les nazis, et tous les Francs-tireurs et partisans - main-d’œuvre immigrée, les FTP-MOI, à qui la France rend hommage. « La France de 2024 se devait d’honorer ceux qui furent 24 fois la France », a affirmé Emmanuel Macron.

Le

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

Le sénateur Georges Patient « se pose des questions » sur son maintien à LREM
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le