Les principales mesures du programme de Macron à ce jour

Les principales mesures du programme de Macron à ce jour

Voici un état des lieux provisoire des principales mesures dévoilées à ce jour par Emmanuel Macron, en attendant la présentation...
Public Sénat

Par Stéphanie LEROUGE

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Voici un état des lieux provisoire des principales mesures dévoilées à ce jour par Emmanuel Macron, en attendant la présentation complète et chiffrée de son programme pour la présidentielle, a priori fin février/début mars:

* ECONOMIE/TRAVAIL:

- 35 heures: Emmanuel Macron veut conserver la durée légale du travail à 35 heures, tout en renvoyant "à l'accord de branche, l'accord d'entreprise la possibilité de négocier d'autres équilibres".

- Augmentation de "près de 50%" du montant moyen de la prime d'activité, pour un coût supplémentaire de 2,1 milliards d'euros.

- Transformation du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) en allègement de charges durable

- Suppression de la totalité des charges "générales" au niveau du SMIC. Pour tous les salaires: suppression des cotisations maladie et des cotisations chômage( 3,1 points de charge) grâce à une augmentation de 1,7 point de la CSG, en protégeant les chômeurs et 40% des retraités les plus modestes.

- Transformation de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la rente immobilière. La part qui finance l'économie réelle, c'est-à-dire la détention d'entreprise ou d'action, ne serait plus imposée.

- Chômage: Gestion de l'Unedic et de la formation professionnelle par l'Etat. Extension de l'assurance-chômage pour les indépendants après 5 ans d'activité. "Au bout d'un certain temps de chômage", obligation de se former pour être indemnisé. A l'issue de la formation, suppression de l'indemnisation en cas de refus de toute "offre d'emploi raisonnable". Indemnisation des chômeurs même après une démission. Le plafond des indemnités devra être revu à la baisse.

- Prud'hommes: mise en place d'un plancher et d'un plafond des dommages et intérêts accordés aux prud'hommes pour licenciement

- mise en place d'un système de bonus-malus dans les cotisations d'entreprise selon le recours au CDI par rapport au CDD

- construire un régime universel de retraite indépendant du statut (salarié, indépendant ou fonctionnaire)

* EUROPE

- lancement dans toute l'Union européenne, dès la fin des élections allemandes à l'automne 2017, de conventions démocratiques, pour construire un projet politique commun ensuite soumis à la validation de tous les Etats membres.

- possibilité pour les Etats membres qui le souhaitent d'aller plus loin dans la convergence fiscale, sociale et énergétique

- crise migratoire: examen des demandes d'asile au plus près des conflits, dans les consulats des pays limitrophes

- sortir les investissements d'avenir des critères de Maastricht. Mise en place d'un plan d'investissement européen beaucoup plus puissant que le plan Juncker

- création d'un ministre des Finances de la zone euro

* INSTITUTIONS:

- nécessité d'avoir un casier judiciaire vierge pour accéder à des fonctions ministérielles

- introduction d'une dose de proportionnelle à l'Assemblée

- non cumul des mandats de parlementaires dans le temps

* SANTE:

- doublement des maisons de santé d'ici 2022 pour lutter contre les déserts médicaux

- vente des médicaments à l'unité

- prise en charge à 100% des frais de lunette, des prothèses dentaires et d'audition d'ici 2022

- création d'un service sanitaire de trois mois pour tous les étudiants en santé

* SECURITE

- recrutement de 10.000 policiers et gendarmes en 3 ans

- création d'une cellule centrale de traitement des données de masse de renseignement

* EDUCATION:

- division par deux du nombre d'élèves dans les classes de CP en zone d'éducation prioritaire, grâce à la création de 12.000 nouvelles classes

- introduire la sélection au niveau du master à l'université

- transfert aux régions de la gestion de l'enseignement professionnel

- assumer l'autonomie des établissements scolaires, notamment au niveau pédagogique

- rétablissement des sections européennes et des classes bi-langues

* LOGEMENT:

- création d'un bail mobilité, avec des droits restreints pour le locataire, réservé aux publics les plus en difficultés

- augmenter l'offre de logements pour à terme "débrancher" l'encadrement des loyers

* ENVIRONNEMENT

- respect de la trajectoire définie par la loi de transition énergétique, fermeture de Fessenheim

- construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

- politique de convergence des fiscalités sur l'essence et le diesel sur 5 ans

* CULTURE

- création d'un "pass culture" de 500 euros pour chaque Français l'année de ses 18 ans

- extension des horaires des bibliothèques

Dans la même thématique

Headquarters of the office of Eric Ciotti, President of  ‘Les ReÃ’publicains’ in Nice.
9min

Politique

Pourquoi les LR vont exclure Eric Ciotti de la présidence du parti… une troisième fois ?

Alors que la justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti de la présidence des LR, les responsables du parti, opposés à l’alliance avec le RN, ont organisé la convocation d’un troisième bureau politique pour « effacer les vices de forme » et éviter toute contestation. Le rattachement financier des candidats aux législatives, autre enjeu, réserve aussi quelques surprises, renforçant la confusion chez les LR.

Le