Les « rodéos urbains » plus durement sanctionnés ?

Les « rodéos urbains » plus durement sanctionnés ?

Le sénateur (Union centriste) de l’Essonne Vincent Delahaye veut une proposition de loi pour créer un délit de « rodéo motorisé », avec un alourdissement des sanctions.
Public Sénat

Par Fabien Recker (sujet vidéo)

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les rodéos urbains, ces embardées à deux ou quatre roues, très bruyantes et surtout dangereuses exaspèrent les habitants et laisse les élus désemparés.

Pour lutter contre le phénomène, des élus de l’Essonne, dont le sénateur (UC) Vincent Delahaye, veulent introduire une proposition de loi. Ils demandent la création d’un délit de « rodéo motorisé » passible d’une confiscation du véhicule sans autorisation du juge.

« Il y a un sentiment d’impunité »

En cas de mise en danger de la vie d’autrui, ils proposent des peines plus lourdes, jusqu’à 45 000 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement.

« Il y a un sentiment d’impunité de la part des concitoyens. Il faut absolument agir et donner aux forces de l’ordre les moyens s’agir et de sanctionner quand il y a des comportements déviants », explique à Public Sénat Vincent Delahaye.

La loi sanctionnerait également les vendeurs de matériel non conforme, comme les pots d’échappement débridés. Aujourd’hui, leur usage sur la voie publique n’est passible que d’une amende de 11 euros.

Ces élus espèrent un soutien du gouvernement, afin que le texte soit examiné par le Sénat dès le printemps prochain.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le