Livres & vous, « Écrire pour rester libre »

Livres & vous, « Écrire pour rester libre »

Pour ce nouveau numéro de Livres&Vous, Adèle Van Reeth vous propose une discussion entre deux personnalités autour de la tyrannie.Le romancier Tahar Ben Jelloun, prix Goncourt en 1987 pour « La Nuit sacrée ». Il fait paraître récemment chez Gallimard « La punition », dans lequel il raconte son enfermement dans un camp militaire sous le règne d’Hassan II, alors qu’il avait 20 ans. Il dialogue avec  Richard Malka, avocat et auteur de bandes dessinées et ensemble ils s’interrogent : Écrire permet-il de rester libre ?
Public Sénat

Par Sébastion Theme

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

L’œuvre de Tahar Ben Jelloun, écrivain et poète, met en scène des sujets tabous ou des êtres exclus de la parole : Enfance saccagée, immigrés, relations homme-femme, et tant d’autres figures livrées à l’errance peuplent son univers romanesque.
Mais c’est avant tout la question de la langue qui taraude le plus ce prix Goncourt: choisir sa langue comme un exil littéraire, ce qu’il appelle «  l’exil intérieur ».
 

Tahar Ben Jelloun est également un auteur engagé autant dans son récit des pays arabes et plus particulièrement du Maroc, son pays,  mais surtout dans ses textes sur le racisme, le terrorisme et l’Islam.
Et c’est aussi son rapport à l’Islam qu’il évoque pour nous, sa tradition et sa littérature.
 

"Les Mille et une nuits c'est un livre érotico-pornographique", Tahar Ben Jelloun dans Livres & vous
01:13

À ses côtés, l’avocat Richard Malka... Quand il n’est pas au tribunal, il est auteur de bandes dessinées, et récemment, d’un roman, qui décrit les affres pervers et romanesques de la tyrannie.
Les origines marocaines de Richard Malka permettent déjà une forme de filiation entre lui et Tahar Ben Jelloun, mais c’est sur la thématique de leurs deux livres que le parallèle autour de la tyrannie se révèle passionnant.

Mais également sur la langue, comment passe-t-on de la parole, de l’art oratoire à l’écriture et plus particulièrement du roman, puisque c’est une première pour l’avocat.
Grand amoureux de la science-fiction et de la dystopie, c’est cet univers qui nourri sa réflexion sur le présent, qui sont nos tyrans aujourd’hui, comment continuer à chérir nos libertés individuelles, qu’est-ce que la liberté…

 

Richard Malka parle de tyrannie dans Livres & vous
01:15

L’occasion de revenir avec nos deux invités sur cette liberté et son prix, sur l’anarchie, la tyrannie évidemment et où elle se cache dans nos sociétés contemporaines.
Mais surtout d’évoquer les livres et la littérature et la manière dont ils nous libèrent…

Tahar Ben Jelloun, Richard Malka : écrire pour rester libre, c’est ce qui est à découvrir dans le nouveau numéro de Livres&Vous en diffusion vendredi 16 mars à 22h sur Public Sénat.

 

Dans la même thématique

Livres & vous, « Écrire pour rester libre »
4min

Société

Abnousse Shalmani reproche à la gauche d’avoir « abandonné l’amour de la patrie et le patriotisme »

Au lendemain des élections législatives ballottées entre les extrêmes, Abnousse Shalmani déplore que la gauche abandonne le patriotisme à l’extrême droite. Née iranienne et naturalisée française vers trente ans, l’écrivain et journaliste clame son amour pour le pays des droits de l’homme. Cette semaine, Rebecca Fitoussi reçoit Abnousse Shalmani dans « Un monde un regard ».

Le

Paris : Vote au Senat pour le projet de loi immigration
3min

Société

Des menaces de mort à l’égard de plusieurs personnalités de gauche publiées sur un site d’extrême droite

Lundi dernier, quelques jours après la publication sur un site d’extrême droite d’une liste d’avocats à « éliminer », ce même site, hébergé en Russie, a appelé à tuer plusieurs personnalités de gauche et un avocat. Pour Ian Brossat, sénateur communiste de Paris visé par ces menaces de mort, « tout cela montre le vrai visage de l’extrême droite ».

Le

Palais de Justice de Nice
5min

Société

Liste d’avocats « à éliminer » : « C’est symptomatique d’une libération de la parole d’extrême droite », dénonce le Syndicat des avocats de France

Le 3 juillet, un site d’extrême-droite a publié une liste de noms d’avocats qui avaient signé une tribune contre le RN, intitulée « Liste (très partielle) d’avocats à éliminer ». Elle a provoqué l’indignation unanime de la profession et du ministre de la Justice. Cette liste, publiée entre deux tours de législatives très tendues, revêt un caractère encore plus symbolique, alors que se pose la question de la potentielle arrivée au pouvoir du Rassemblement national à l’issue du scrutin de dimanche.

Le

Livres & vous, « Écrire pour rester libre »
4min

Société

Michelle Perrot observe un retour du masculinisme qui « risque de s’imposer dans toute la société »

Alors que le masculinisme prospère sur les réseaux sociaux, Michelle Perrot, figure du féminisme, alerte sur les droits des femmes qui restent fragiles. Si elle salue le combat des féministes aujourd’hui, elle dit aussi comprendre le désarroi de certains hommes. Cette semaine, Rebecca Fitoussi reçoit l’historienne au Dôme Tournon du Sénat dans l’émission « Un monde un regard ».

Le