Macron à Poutine: il faut “intensifier” la concertation sur la Syrie

Macron à Poutine: il faut “intensifier” la concertation sur la Syrie

Le président français Emmanuel Macron s'est entretenu vendredi avec son homologue russe Vladimir Poutine sur la Syrie et a...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le président français Emmanuel Macron s'est entretenu vendredi avec son homologue russe Vladimir Poutine sur la Syrie et a souhaité que la concertation "s'intensifie" entre Paris et Moscou "pour ramener la paix et la stabilité" dans ce pays, a indiqué l'Elysée.

Au cours de cette conversation, le président français a "regretté le nouveau veto russe au Conseil de sécurité qui a empêché une réponse unie et ferme" de l'ONU à la suite de l'attaque chimique présumée dans la Ghouta orientale, selon la présidence.

Il a "souhaité que la concertation entre la France et la Russie se poursuive et s’intensifie pour ramener la paix et la stabilité en Syrie", précise le texte.

Cet appel intervient alors que les Occidentaux semblent hésiter à frapper des installations militaires en Syrie pour punir le régime de Bachar al-Assad après l'attaque chimique présumée.

Jeudi, la Maison Blanche avait indiqué que le président américain Donald Trump n'avait pas encore pris de "décision finale" quant au déclenchement de frappes, selon sa porte-parole.

Parallèlement, Moscou a brandi la menace d'une "guerre" en cas de telles frappes.

L'Elysée a indiqué que le président avait souligné, lors de sa discussion avec Vladimir Poutine, "sa profonde préoccupation face à la dégradation continue de la situation sur le terrain".

"Il a rappelé les priorités de la France sur le dossier syrien: lutter contre le terrorisme et prévenir toute résurgence de Daech dans la région; soulager les souffrances des populations civiles par le plein respect de la résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations unies et une action humanitaire renforcée; enclencher dès que possible des négociations sur un processus politique crédible et inclusif", selon la même source.

Le président Macron prévoit d'effectuer fin mai sa première visite en Russie depuis son élection en mai 2017.

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Macron à Poutine: il faut “intensifier” la concertation sur la Syrie
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
6min

Politique

« C’est du n’importe quoi ! » : les sénateurs interloqués par l’incident FNSEA-Élysée

Après l’avoir envisagée, l’Élysée a fait marche arrière sur la venue de l’organisation des Soulèvements de la Terre au grand débat que le président animera au Salon de l’agriculture. Avant de finalement plaider une « erreur » lors d’une communication faite avec les journalistes. Au Sénat, c’est la consternation, la droite ciblant l’Élysée, et d’autres parlementaires, plus à gauche la FNSEA.

Le