Macron arrive au Danemark après la démission de Nicolas Hulot

Macron arrive au Danemark après la démission de Nicolas Hulot

Emmanuel Macron est arrivé mardi à Copenhague pour une visite d'Etat de trois jours au Danemark et en Finlande, un déplacement...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron est arrivé mardi à Copenhague pour une visite d'Etat de trois jours au Danemark et en Finlande, un déplacement qui risque d'être perturbé par l'annonce surprise de la démission de Nicolas Hulot, son ministre de la Transition écologique.

Après avoir appris la nouvelle en direct sur France Inter mardi matin, Emmanuel Macron s'est entretenu avec son Premier ministre Édouard Philippe mais n'a eu aucun contact avec Nicolas Hulot, a indiqué l'Elysée.

Le chef de l'Etat a fait savoir qu'il accepterait de répondre à des questions sur le départ du ministre lors d'une conférence de presse conjointe avec le chef du gouvernement danois Lars Lokke Rasmussen vers 14H00, alors qu'en principe il refuse de s'exprimer sur des sujets nationaux depuis l'étranger.

Après avoir atterri vers 11H00 avec 20 minutes de retard sur le programme, le président et son épouse Brigitte se sont rendus à la Citadelle où ils ont été accueillis par le prince héritier Fredrik de Danemark et son épouse Mary.

En costume sombre et robe et veste rouges, Emmanuel et Brigitte Macron ont ensuite été reçus sur le perron du palais d'Amalienborg par la reine Margrethe II, dont le mari d'origine française, le prince consort Henrik né Henri de Monpezat, est décédé au début de l'année à l'âge de 83 ans.

Emmanuel Macron devait déjeuner au château de Christiansborg à l'invitation de Lars Lokke Rasmussen, avec de s'adresser ensemble aux journalistes.

Nicolas Hulot, un des deux ministres d'Etat du gouvernement d'Edouard Philippe, a annoncé avec fracas et en direct mardi matin sur France Inter qu'il quittait le gouvernement, se sentant "tout seul à la manœuvre" sur les enjeux environnementaux.

Une annonce survenue comme une totale surprise pour Emmanuel Macron dont le dernier contact avec son ministre remontait à lundi soir lors d'une réunion à l'Elysée avec la Fédération nationale de la chasse.

La présidence a indiqué mardi que Nicolas Hulot pouvait être "fier de son bilan" au ministère de la Transition écologique, écartant un remaniement dans l'immédiat.

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Macron arrive au Danemark après la démission de Nicolas Hulot
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
6min

Politique

« C’est du n’importe quoi ! » : les sénateurs interloqués par l’incident FNSEA-Élysée

Après l’avoir envisagée, l’Élysée a fait marche arrière sur la venue de l’organisation des Soulèvements de la Terre au grand débat que le président animera au Salon de l’agriculture. Avant de finalement plaider une « erreur » lors d’une communication faite avec les journalistes. Au Sénat, c’est la consternation, la droite ciblant l’Élysée, et d’autres parlementaires, plus à gauche la FNSEA.

Le