Macron « champion de la terre » : « On ne comprend pas d’où vient ce prix »

Macron « champion de la terre » : « On ne comprend pas d’où vient ce prix »

Les invités de l’émission « On va plus loin » débattent du prix de « Champion de la terre » reçu par Emmanuel Macron de la part de l’ONU et s’il l’a mérité.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron a reçu à New York, le prix de « Champion de la terre » ce mercredi. Cette récompense décernée au président de la République, par les Nations Unies, fait grincer des dents nombre d’écologistes et d’ONG.

« On trouve cela effectivement plutôt déconcertant » déclare Anne Bringault, la coordinatrice transition énergétique au Réseau Action Climat. « Recevoir un prix de champion du climat alors que les gaz à effet de serre en France, augmentent à nouveau depuis deux ans… (…) On n’est pas sur la bonne trajectoire et il ne se passe rien. On continue des projets d’autoroutes, on ne lance pas vraiment une rénovation massive des logements pour économiser l’énergie. On ne comprend pas du coup d’où vient ce prix. »

De son côté, Yann Wehrling, secrétaire général du MoDem, estime que critiquer l’action du gouvernement en disant qu’il n’agit pas assez vite, fait faire du surplace. Il appelle à se comparer avec les autres pays : « Quand on se compare avec d’autres pays, d’autres continents, franchement, on n’a pas à rougir de ce qu’on a fait et où on est aujourd’hui. On est en leadership sur les questions climatiques, on est en leadership sur les questions environnementales. Dans l’Europe (…) il y a des pays qui vont bien moins vite et bien moins loin que nous en matière de protection de l’environnement, d’engagements climatiques. »

« Non, la France n’a pas le leadership en Europe (…) [elle] agit mal en matière d’environnement » contredit le rédacteur en chef de Reporterre, Hervé Kempf, pour qui ce prix décerné à Emmanuel Macron, n’est pas mérité. « Non seulement Monsieur Macron n’avance pas mais il ment (…) Il tient des discours sur l’environnement et il applique une politique qui est différente » ajoute-t-il même.

« J’ai envie que le président Macron réussisse parce que les enjeux qui sont devant nous sont tellement forts (…) mais pour autant je ne peux pas dire « c’est formidable il est champion du monde » » déclare, pour sa part Jérôme Bignon, sénateur (Les indépendants République et Territoires) de la Somme. « Toutes ces histoires de titre : « je suis le meilleur du monde », c’est un peu dérisoire par rapport aux enjeux (…)  Personne n’est le champion du monde de ces choses-là (…) Il faut qu’on y aille tous ensemble. »

 

Vous pouvez voir et revoir ce débat d’OVPL, en intégralité :

OVPL : débat sur le climat - Macron "champion de la terre" ?
24:43

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Macron « champion de la terre » : « On ne comprend pas d’où vient ce prix »
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
6min

Politique

« C’est du n’importe quoi ! » : les sénateurs interloqués par l’incident FNSEA-Élysée

Après l’avoir envisagée, l’Élysée a fait marche arrière sur la venue de l’organisation des Soulèvements de la Terre au grand débat que le président animera au Salon de l’agriculture. Avant de finalement plaider une « erreur » lors d’une communication faite avec les journalistes. Au Sénat, c’est la consternation, la droite ciblant l’Élysée, et d’autres parlementaires, plus à gauche la FNSEA.

Le