Macron promulguera les lois sur l’asile et sur la formation à la rentrée

Macron promulguera les lois sur l’asile et sur la formation à la rentrée

Emmanuel Macron a annoncé vendredi, au début du conseil des ministres, qu'il promulguerait à la rentrée les lois sur l'asile et...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron a annoncé vendredi, au début du conseil des ministres, qu'il promulguerait à la rentrée les lois sur l'asile et immigration et sur la formation, après l'avis du Conseil constitutionnel.

Prenant la parole devant les micros au dernier conseil des ministres "avant une trêve bien méritée", le chef de l'Etat a "remercié" les ministres pour "leur engagement (...) sans relâche pour mener les transformations" du pays.

L'activité parlementaire "a été intense", ce qui lui a permis de promulguer ces derniers jours de "multiples" projets de loi, comme celui contre les violences sexuelles et sexistes, qu'il a signé vendredi matin, a-t-il précisé.

Parmi les autres textes ratifiés, figurent celui sur l'interdiction du portable à l'école et au collège, ou celui renforçant les sanctions contre les rodéos motorisés, qui "peut paraître anecdotique" sauf "pour ceux qui les subissent", selon Emmanuel Macron.

Il a indiqué qu'il signerait "dans les prochains jours" la loi instaurant un "droit à l'erreur", qui permettra, sous réserve d'être "de bonne foi", d'éviter des sanctions de l'administration au premier manquement.

Les promulgations des textes asile-immigration, adopté le 1er août après des mois de controverses, et "avenir professionnel" seront faites "à la rentrée" en raison de "la saisine du Conseil constitutionnel", a précisé le président.

A l'issue du conseil des ministres, il rejoindra le fort de Brégançon (Var), où il recevra dans la soirée la Première ministre britannique Theresa May. Il passera environ deux semaines de vacances dans cette résidence présidentielle située sur la commune de Bormes-les-Mimosas.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le