Macron remercie Royal et ne “sollicite” pas le soutien de Hollande

Macron remercie Royal et ne “sollicite” pas le soutien de Hollande

Emmanuel Macron a remercié jeudi Ségolène Royal pour les "marques de sympathie" qu'elle a manifestées à son endroit, et précisé...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Emmanuel Macron a remercié jeudi Ségolène Royal pour les "marques de sympathie" qu'elle a manifestées à son endroit, et précisé qu'il ne sollicitait pas le soutien du président de la République qui est "garant des institutions".

"Je me félicite qu'aujourd'hui des responsables politiques de toutes tendances considèrent qu'ils peuvent se rallier d'une part, et qu'ils sont intéressés par ma démarche. Ca a été le cas de Ségolène Royal, et je l'en remercie", a déclaré M. Macron au cours d'une conférence de presse à son QG à Paris.

"J'ai toujours eu beaucoup de respect à la fois pour ce qui a été son parcours politique, et nous avons toujours très bien travaillé lorsque j'ai eu le plaisir d'être au gouvernement avec elle", a-t-il ajouté.

La ministre de l'Ecologie a fait savoir qu'elle voterait au premier tour de la primaire PS, dimanche, sans exclure un soutien à Emmanuel Macron.

"Une fois désigné le vainqueur de la primaire, je verrai en fonction de tout: de l'ambiance, du niveau de la primaire, de ce qui se passe, de ce qui se dit. Je n'ai aucune contrainte. Je ferai ce qui me semble le plus utile à la victoire de la gauche", a-t-elle confié au JDD.

M. Macron, qui répondait à la question d'une journaliste, a précisé qu'il ne "sollicit(ait)" pas le "soutien (du président de la République) ou son ralliement personnel" car "le président de la République est le garant des institutions, et, dans une période extrêmement difficile pour notre pays (...), il est important que le président de la République jusqu'au dernier jour puisse assumer ses fonctions pleinement".

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le