Marine Le Pen dénonce un discours de Philippe “au ras des pâquerettes”

Marine Le Pen dénonce un discours de Philippe “au ras des pâquerettes”

Le discours de politique générale d'Edouard Philippe était "au ras des pâquerettes", au lendemain du "show aérien" du chef de l...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le discours de politique générale d'Edouard Philippe était "au ras des pâquerettes", au lendemain du "show aérien" du chef de l'Etat Emmanuel Macron au Congrès de Versailles, a dénoncé mardi Marine Le Pen, présidente du FN.

"Autant on a eu un show aérien hier (lundi) avec le président de la République, autant aujourd'hui on était totalement au ras des pâquerettes", a déclaré Mme Le Pen dans les couloirs de l'Assemblée, juste après l'intervention du Premier ministre devant les députés. "Entre les deux, on aurait pu trouver un juste équilibre", selon elle.

"Moi, j'y ai vu des manques considérables: pas un mot sur la sécurité, qui est quand même une des préoccupations très importantes des Français (...) pas un mot sur la manière dont on va lutter contre le fondamentalisme islamiste (...) pas véritablement de ligne sur comment allons nous lutter contre le chômage massif, pas un mot sur la concurrence internationale déloyale", a-t-elle égrainé.

Pour la responsable du FN et députée du Pas-de-Calais, c'était "en fait un vaste discours de soumission à la feuille de route imposée par Bruxelles de réduction des dépenses publiques", avec en revanche "une augmentation de la fiscalité".

Cela annonce un "mauvais temps pour les classes populaires, un mauvais temps pour les classes moyennes, qui vont très vite déchanter par rapport aux promesses qui étaient celles du président de la République pendant la campagne", a-t-elle estimé.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le