Marine Le Pen porte un « Frexit caché », accuse Clément Beaune

Marine Le Pen porte un « Frexit caché », accuse Clément Beaune

LCP-AN, le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes accuse la candidate du Rassemblement national de porter « un Frexit caché ». Les promesses de Marine Le Pen, notamment sur la baisse de la contribution française au budget européen, ne pourront se faire en restant dans l’Union européenne, estime-il.
Public Sénat

Par Héléna Berkaoui

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

« Changer l’Europe, c’est notre bilan et c’est notre projet. Casser l’Europe, c’est le projet de Marine Le Pen », tance le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes. Invité de l’émission Audition publique en partenariat avec Le Figaro et LCP-AN, Clément Beaune soutient que les promesses de Marine Le Pen ne pourront être appliquées sans sortir de l’Union européenne.

« Décider tout seul, sans renégociations, en s’affranchissant des règles communes, c’est sortir sans le dire de la collectivité », développe le secrétaire d’Etat. Selon lui, Marine Le Pen porte en réalité le projet d’un « Frexit caché ».

Une des promesses phares portée par la candidate du Rassemblement nationale est la baisse de la contribution française au budget européen. Une mesure qui nécessite des négociations et des alliés européens. « Pour l’instant, le seul allié de Madame Le Pen, c’est Viktor Orban », pointe Clément Beaune.

Embargo sur le pétrole russe : Beaune dénonce une fausse information

Le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes s’est également exprimé sur une déclaration de Jordan Bardella, président du Rassemblement National et eurodéputé. Ce dernier affirme que l’Union européenne « prépare un embargo sur le pétrole russe qui ferait exploser les prix à la pompe, mais attend la fin de l’élection présidentielle pour l’annoncer pour ne pas pénaliser le candidat Macron ».

« Aller crier au complot quand on ne fait soi-même pas son travail d’information et de transparence démocratique, c’est un peu inquiétant », rétorque Clément Beaune. En réalité, la question d’un embargo sur le pétrole russe est sur la table depuis un mois, affirme le secrétaire d’Etat.

Embargo sur le pétrole russe : « M. Bardella, qui est quand même député européen, ne sait pas que cela fait plus d’un mois que ce sujet est sur la table du Parlement européen et des États membres ».

« Ce calendrier n’a aucun rapport avec le calendrier présidentiel. Il y a 27 pays membres, si on attendait les élections de chacun, on ne voterait jamais rien », argue encore Clément Beaune. Et de renvoyer le Rassemblement national à ses liens avec la Russie : « Contrairement au Front national, nous sommes fermes contre Monsieur Poutine parce que c’est l’horreur ce qu’il s’y passe en Ukraine ».

 

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le