Marion Marechal invitée du Medef : « Ce n’est pas la bonne façon de combattre le populisme » déclare Elisabeth Borne

Marion Marechal invitée du Medef : « Ce n’est pas la bonne façon de combattre le populisme » déclare Elisabeth Borne

Invitée de l’émission Territoire d’Infos sur Public Sénat et les Indés Radios, la ministre des Transports, Elisabeth Borne se dit « surprise » par la venue de Marion Maréchal aux Universités d’été du Medef et affirme que ce n’est pas la bonne manière de combattre le populisme. Face à la polémique, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, annonce ce matin l’annulation de la table ronde avec Marion Maréchal.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Pour la première fois, le Medef avait fait le choix d'inviter une personnalité issue de l'extrême droite à son université d'été. L'organisation patronale a sollicité Marion Maréchal pour participer, les 28 et 29 août à l'hippodrome de Longchamp, à Paris, à son traditionnel rendez-vous estival, rebaptisée « Rencontre des entrepreneurs de France ». « Le Medef est libre d’inviter qui il veut. Je dois dire que cette décision m’a surprise et je ne pense pas que ce soit comme ça que l’on combat le populisme » affirme ce matin Elisabeth Borne.  

La ministre déclare qu’elle n’y serait pas allée si elle avait été invitée : « Aujourd’hui, cette montée des populismes est quelque chose de préoccupant pour la cohésion dans notre pays et en Europe et il faut trouver des réponses. Je ne pense pas que ce soit la bonne réponse.»

Face à la polémique, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, annonce ce matin l’annulation de la table ronde avec Marion Maréchal et qu’il n’y aura « ni intervenants RN ni intervenants LFI » aux Universités d’été du syndicat des patrons.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le