Municipales 2020 : « Le niveau de participation n’a rien d’inédit », relativise Christophe Castaner

Municipales 2020 : « Le niveau de participation n’a rien d’inédit », relativise Christophe Castaner

Le ministre de l’Intérieur a reconnu que le niveau de participation du premier tour des élections municipales serait « nettement en baisse » par rapport aux autres années. L’ancien maire de Forcalquier a par ailleurs salué la mobilisation des personnes qui ont permis à tous les bureaux de vote d’ouvrir.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les chiffres définitifs de la participation seront connus dans la nuit ou dans la journée de lundi, mais ils s’annoncent mauvais. Le niveau de la participation atteindrait 45,5%, selon notre estimation. « Il est clair qu’il sera nettement en baisse par rapport aux précédents scrutins municipaux », a prévu Christophe Castaner.

Depuis l’hôtel Beauvau, le ministre de l’Intérieur, a cherché à relativiser ce chiffre, qui est pourtant historiquement bas dans la Ve République pour une élection municipale. « Le niveau de participation, tel qu’il ressort des premières estimations, n’a rien d’inédit pour des élections dans notre pays. À titre de comparaison, par exemple, même si j’ai bien conscience de la spécificité du scrutin municipal […] je voudrais rappeler le taux de participation du premier tour des élections législatives en 2017 qui était de 48,71%. »

« L’unique boussole de ce gouvernement, c’est la science »

Dans ce scrutin marqué par l’avancée de l’épidémie de coronavirus en France (127 morts et 5423 cas recensés ce dimanche), le ministre a salué « l’engagement civique et la mobilisation de tous ceux qui ont permis aujourd’hui à ce moment essentiel de la vie de notre nation, de notre démocratie locale, d’avoir lieu dans le strict respect de nos règles électorales. » Christophe Castaner a indiqué que « tous les bureaux de vote » avaient pu ouvrir.

« Sans stigmatiser ceux qui ont fait le choix de ne pas voter », il a également eu une pensée pour les électeurs qui se sont déplacés et qui ont respecté les fameux « gestes barrières ».

En charge de l’organisation des élections, le ministre de l’Intérieur n’a cependant rien laissé filtrer sur le second tour, indiquant simplement que chaque bureau de vote serait nettoyé. « Depuis le début de cette crise sanitaire, l’unique boussole de ce gouvernement, c’est la science, c’est la médecine. Cette ligne de conduite restera la nôtre », a-t-il prévenu. Peu après lui, le Premier ministre a annoncé que le gouvernement consulterait à nouveau le Comité scientifique.

Retrouvez tous les résultats sur notre carte

 

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le