Municipales à Paris : Dati en nette hausse talonne Hidalgo

Municipales à Paris : Dati en nette hausse talonne Hidalgo

La liste de Rachida Dati (+4), en forte progression, talonne celle d'Anne Hidalgo (+1) en tête des intentions de vote au premier...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La liste de Rachida Dati (+4), en forte progression, talonne celle d'Anne Hidalgo (+1) en tête des intentions de vote au premier tour des élections municipales à Paris, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria diffusé vendredi.

Avec 25% d'intentions de vote, la liste de la maire PS sortante ne devance plus celle de la candidate LR (24%) que d'un point. Le duo de tête devance nettement la liste LREM d'Agnès Buzyn, stable à 19% depuis une précédente enquête publiée il y a deux semaines.

En perte de vitesse, la liste EELV de David Belliard est créditée de 12% (-1) et celle de Cédric Villani (ex-LREM) ne recueille plus que 7% (-2) des intentions de vote, selon cette enquête avec Game Changers pour Le Figaro.

Les listes de Serge Federbusch (=), soutenue par le RN, et Danielle Simmonet (LFI, -1) recueillent chacune 4% d'intentions de vote et une liste divers droite 3% (+0,5%).

Les derniers sondages donnaient Rachida Dati en tête des intentions de vote avec un point d'avance sur Anne Hidalgo.

Dans l'optique du second tour, la liste d'Anne Hidalgo alliée à celle de David Belliard recueillerait 42% des intentions de vote. Elle devancerait celle de Rachida Dati à 32%, puis la liste d'Agnès Buzyn alliée à celle de Cédric Villani avec 26% d'intentions de vote.

Anne Hidalgo (+3) et Rachida Dati (+6) ont la capacité à être "un bon maire" de Paris pour 48% des personnes interrogées, juste devant Agnès Buzyn créditée de 47% (+2).

Enquête réalisée en ligne du 5 au 6 mars auprès de 1.000 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication des rapports de force au jour de la réalisation du sondage.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le