Pas si facile d’être maire…

Pas si facile d’être maire…

De Chevaigné dans l’Ille-et-Vilaine, jusqu’à La Possession, sur l’île de la Réunion, le réalisateur Pascal Carcanade nous fait vivre le quotidien de six élus dans les documentaires « Vie de maire 1 & 2 ». Santé, emploi, ou sécurité les maires sont pris en tenaille entre les demandes toujours plus pressantes de leurs habitants et des marges de manœuvre financières et légales limitées dont ils disposent. Un « blues », un délaissement, un manque d’écoute que l’on retrouve partout sur le territoire.
Public Sénat

Par Mariétou Bâ

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Ce sont à chaque fois les mêmes reproches… Gare mal desservie, impôts en hausse… les griefs des habitants d’Arles auprès des élus se suivent et se ressemblent. Et pourtant pour Nicolas Koukas, maire adjoint en charge de la culture et du tourisme -et candidat à la mairie- c’est le résultat d’une marche forcée vers l’intercommunalité.

Depuis 2015 Arles a intégré la métropole d’Aix-Marseille, un ensemble « XXL » de 92 communes, où les marges de manœuvre des élus arlésiens sont limitées. Conséquences les taux d’imposition lissés sur ceux des Marseillais, ont augmenté, et les arrêts à la gare d’Arles, sont passés de 44 arrêts de trains à 28, sans que le maire ait eu son mot à dire…

« Les décisions doivent être prises par les gens qui sont directement concernés »

Mais il n’y a pas que le dialogue avec l’intercommunalité qui peut poser problème. À Aramits dans les Pyrénées, les ours ont été réintroduits par l’État, « de force », nous dit le maire sans étiquette Étienne Serna. La ville n’était pas d’accord, les habitants non plus… mais qu’importe pour l’État bien décidé à réintroduire le mammifère.

Pour les bergers pourtant les conséquences sont lourdes : les bêtes doivent rester à l’intérieur au risque sinon pour les éleveurs d’en perdre. Pour Étienne Serna : « les décisions doivent être prises par les gens qui sont directement concernés », pas par Paris où les mesures sont prises sans connaître le terrain.

À l’écoute des petites villes

Des difficultés qui n’empêchent pas l’engagement des élus… Avec humour, le réalisateur filme le défilé des administrés dans le bureau du maire : chacun portant une cause plus importante que toutes les autres. Malgré la fatigue qui se lit sur les visages des élus on perçoit la volonté de comprendre et de résoudre les problèmes.

Deux films qui nous projettent dans le quotidien rempli des élus et qui nous dévoilent des maires aux parcours, aux origines et aux professions différents.

Dans un paysage médiatique qui s’intéresse trop souvent aux grandes villes et aux manœuvres politiques, ce film chaleureux et touchant de Pascal Carcanade nous offre un regard indispensable pour comprendre la vie de la République, à moins de deux mois des municipales.

 

 

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le