Policière tuée à Rambouillet : le parquet antiterroriste saisi, « un geste barbare » pour Jean Castex

Policière tuée à Rambouillet : le parquet antiterroriste saisi, « un geste barbare » pour Jean Castex

Une policière administrative de 48 ans est décédée après avoir été poignardée à la gorge en début d’après-midi à Rambouillet dans le département des Yvelines. Un individu, inconnu des services de police s’en est pris à elle dans le sas du commissariat de la ville avant d’être abattu par les collègues de la victime. Le parquet national antiterroriste vient d’être saisi.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les Yvelines paient un lourd tribut des attaques qui ont récemment touché le pays. Après un couple de policiers assassinés en 2016 à leur domicile sous les yeux de leur petit garçon et Samuel Paty, un enseignant, décapité par un individu radicalisé fin 2020 à Conflans-Sainte-Honorine, le département vient à nouveau d’être endeuillé par la mort d’une policière poignardée au cou par un individu dans le sas du commissariat de Rambouillet.

Une attaque qui a entraîné de vives réactions de la classe politique. A commencer par Jean Castex, le Premier ministre qui s’est rendu sur place aux côtés de son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin ou encore de Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France et ancienne députée des Yvelines. Le parquet national antiterroriste a été saisi.

Le chef de l’Etat dans l’avion de retour du Tchad, a rendu hommage à Stéphanie la policière sur Twitter. La Nation est aux côtés de sa famille, de ses collègues et des forces de l’ordre. Du combat engagé contre le terrorisme islamiste, nous ne céderons rien, a-t-il écrit.

 

La députée LREM des Yvelines Aurore Bergé a évoqué « un choc terrible. Pour Rambouillet. Pour les Yvelines une nouvelle fois endeuillée ».

Du côté du Sénat où l’ensemble des présidents de groupe sont en déplacement en Arménie avec le président et ancien maire de Rambouillet Gérard Larcher. Le président du Sénat a fait part de son "effroi après l'assassinat d'une fonctionnaire de police, dans une ville qui m'ait chère (...) Une victime de plus du terrorisme l'islamiste"

Hervé Marseille a tweeté ses « pensées émues pour la famille et les collègues » de la policière assassinée.

Le président du groupe LR, Bruno Retailleau dénonce « la barbarie qui a encore frappé le cœur de la France ».

Dans la même thématique

Lea, au premier jour de sa Vie
5min

Société

Périnatalité : « Infantiliser les femmes ne mène à rien de bon » selon la journaliste Renée Greusard

Le 14 mai dernier, la mission d’information sur l’avenir de la périnatalité auditionnait quatre journalistes spécialistes des questions de grossesse et de parentalité. Une audition qui a permis d’évoquer la question de la santé mentale durant le post-partum, l’information qui est faite autour et l’insuffisance des moyens alloués aux maternités.

Le

Paris : International women s rights day
4min

Société

#Metoo : 150 personnalités réclament une « loi intégrale contre les violences sexuelles »

Ce mardi, Le Monde publie la tribune de près de 150 personnalités, notamment des actrices, appellent à la mise en place d’un ambitieux plan de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Un appel lancé alors qu’Emmanuel Macron a ouvert la voie à une évolution de la définition juridique du viol, pour y intégrer la notion de consentement. La présidente de la délégation sénatoriale aux droits des femmes réclame de son côté une meilleure formation de la police et de la justice.

Le