Pour 61% des Français, la réussite économique est mal vue en France

Pour 61% des Français, la réussite économique est mal vue en France

Alors que le président de la République souhaite « récompenser la réussite » des acteurs économiques, notre sondage Opinion Way pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique montre encore un sérieux frein dans l’opinion.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Nous voulons mieux récompenser le travail, permettre aux gens de réussir » martelait Emmanuel Macron fin septembre, lors d’une conférence de presse, critiquant par la suite, à la télévision, « la jalousie » des Français envers les riches. Le chemin est encore long, tant la perception de la réussite est mal vue en France, à en croire notre sondage Opinion Way pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique. Ainsi, 61% des Français estiment que la réussite économique est mal vue, contre 38% qui pensent l’inverse. Ce chiffre est particulièrement élevé chez les plus de 65 ans (70%) mais aussi chez les moins de 35 ans (62%).

capture.jpg

Ce sont justement les jeunes que le président de la République espère motiver à devenir entrepreneurs à travers la création de startups. Les sondés sont ainsi 31% à estimer que la politique économique actuelle est plus favorable aux startups qu’aux usines. Ils sont 51% à penser qu’elle bénéficie autant aux startups qu’aux usines et seulement 15% qu’elle favorise avant tout les usines.

capture.jpg

Sondage réalisé les 18 et 19 octobre 2017, sur un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

Dans la même thématique

Photo illustration in Poland.
4min

Société

Contenus pornographiques autorisés sur X (ex-Twitter) : quelles sont les règles françaises et européennes en la matière ?

Le réseau social a officiellement autorisé la diffusion de contenus pornographiques et violents sur sa plateforme. Si certaines interdictions persistent, notamment l’interdiction de mise en valeur de « l’exploitation (sexuelle), les atteintes aux mineurs et les comportements obscènes », une telle permissivité pourrait venir percuter les lois française et européenne, qui ont récemment adopté plusieurs dispositions visant à protéger les plus jeunes utilisateurs de l’exposition à ces contenus. Tour d’horizon de ces dispositions.

Le