Pour Jean-Luc Mano « Macron finalement n’a de la chance que dans les campagnes électorales »

Pour Jean-Luc Mano « Macron finalement n’a de la chance que dans les campagnes électorales »

« Et Maintenant 2022 ! » décrypte pas à pas la campagne pour l’élection présidentielle. Cette semaine, Steve Jourdin et ses invités Vanessa Schneider, Adélaïde Zulfikarpasic, Pascal Perrineau et Jean-Luc Mano vous proposent un carnet de campagne consacré à la déclaration de candidature du président Macron. Une déclaration troublée par la guerre en Ukraine, une déclaration à la forme inédite, rapide comme une lettre… diffusée dans la presse régionale. Mais comment faire campagne quand la guerre gronde en Europe et que l’hyperprésident est appelé à son secours ?
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Si la première campagne avait montré un candidat disruptif, renversant la table et cassant les codes, cette seconde candidature d’Emmanuel Macron est aux antipodes de cela pour le spécialiste en communication politique, Jean-Luc Mano. Même si dans son discours, le candidat Macron version 2022 teinte ses propos de l’idée forte de protection, il n’y a pas de radicalité affirme-t-il avant d’ajouter : « Il y a bien sûr, des accents churchilliens quand il dit notamment que cela va être dur, mais en même temps, il y a aussi l’appel à la paix et à l’optimisme ».


« Du sang et des larmes », une communication tenable pour Emmanuel Macron ?

Pour Jean-Luc Mano, il est possible qu’Emmanuel Macron poursuive sa courte campagne sur cette tonalité. Le contexte de guerre entre la Russie et l’Ukraine l’y oblige. « L’Histoire est tragique", analyse-t-il, "parce que ce président finalement n’a de la chance que dans les campagnes électorales. Il a eu une première campagne en 2017 où l’affaire Fillon et la déchéance politique de François Hollande l’ont considérablement aidé puis il a eu le quinquennat le plus pourri de la Ve République et le contexte dans lequel il fait l’élection aujourd’hui lui est objectivement extraordinairement favorable ».

Retrouvez l’intégralité de l’émission « Et maintenant 2022 » ici.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le