Pour Macron, les opposants au mariage homosexuel ont été « humiliés » par l’exécutif

Pour Macron, les opposants au mariage homosexuel ont été « humiliés » par l’exécutif

Les adversaires du mariage homosexuel ont été « humiliés » lors du quinquennat de François Hollande, car on ne leur a pas suffisamment « parlé », juge Emmanuel Macron dans une interview publiée jeudi par l'Obs.
Public Sénat

Par AFP

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Une des erreurs fondamentales de ce quinquennat a été d'ignorer une partie du pays qui a de bonnes raisons de vivre dans le ressentiment et les passions tristes », déclare le candidat à la présidentielle dans ce long entretien, essentiellement consacré à son parcours intellectuel et culturel.

« C'est ce qui s'est passé avec le mariage pour tous, où on a humilié cette France-là. Il ne faut jamais humilier, il faut parler, il faut partager des désaccords. Sinon des lieux comme le Puy-du-Fou seront des foyers d'irrédentisme », affirme-t-il à l'hebdomadaire de gauche.

Le candidat d'En Marche!, qui vient de déclencher une polémique en qualifiant la colonisation de « crime contre l'humanité », se dit « obsédé par la réconciliation des Histoires ».

Il défend le bien fondé du dialogue avec des figures de la droite nationaliste comme l'homme politique Philippe de Villiers -à l'origine du développement du parc d'attractions historiques du Puy-du-Fou en Vendée- ou le polémiste Eric Zemmour.

« C'est pour ça que je suis allé à Orléans rendre hommage à Jeanne d'Arc, que je suis allé au Puy-du-Fou, ce lieu de ferveur populaire où se rendait pour la première fois un ministre de l'Economie et de gauche », dit-il.

« Je suis en désaccord total avec le politique (Philippe de) Villiers, mais j'admire l'entrepreneur culturel. Je suis également en désaccord avec Zemmour. Mais ce sont des gens avec qui je parle », dit M. Macron.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le