Pour Ségolène Royal, l’accord de Paris est “irréversible”

Pour Ségolène Royal, l’accord de Paris est “irréversible”

L'accord de Paris sur le climat est "irréversible", même si un pays signataire voulait en sortir, a assuré mardi la ministre de l...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'accord de Paris sur le climat est "irréversible", même si un pays signataire voulait en sortir, a assuré mardi la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, à quelques jours de l'investiture de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

"A l'heure où je vous parle, 125 pays ont ratifié l'accord de Paris. Qui aurait pu l'imaginer en décembre 2015?", a lancé la ministre, présidente des négociations climatiques jusqu'à l'automne, à l'occasion de ses voeux en présence d'ONG, de parlementaires et de journalistes.

"Je voudrais redire ici très clairement que même un pays qui en sortirait ne pourrait pas le remettre en cause car cet accord (...) est désormais irréversible", a-t-elle ajouté, dans une allusion à l'incertitude liée aux intentions de Donald Trump en matière de politique climatique.

La ministre a également eu un échange en direct avec l'astronaute français Thomas Pesquet, actuellement dans la station spatiale internationale.

De l'espace, "on voit les conséquences parfois manifestes de l'activité humaine", a assuré l'astronaute, citant les nappes de dégazage des pétroliers, les halos de pollution autour des grands centres urbains ou les coupes forestières en Amazonie.

"Cela me renforce dans ma conviction qu'il faut agir maintenant", a-t-il ajouté.

Dans la même thématique

Headquarters of the office of Eric Ciotti, President of  ‘Les ReÃ’publicains’ in Nice.
9min

Politique

Pourquoi les LR vont exclure Eric Ciotti de la présidence du parti… une troisième fois ?

Alors que la justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti de la présidence des LR, les responsables du parti, opposés à l’alliance avec le RN, ont organisé la convocation d’un troisième bureau politique pour « effacer les vices de forme » et éviter toute contestation. Le rattachement financier des candidats aux législatives, autre enjeu, réserve aussi quelques surprises, renforçant la confusion chez les LR.

Le