Présidentielle 1974, quand le socialiste Gaston Defferre, aidait en secret le candidat Giscard d’Estaing

Présidentielle 1974, quand le socialiste Gaston Defferre, aidait en secret le candidat Giscard d’Estaing

En 1974 Valéry Giscard d’Estaing comptait sur sa jeunesse pour faire la différence face à François Mitterrand dans la course à l’élection présidentielle. Mais ce qu’on sait moins c’est qu’il a aussi pu compter sur l’aide du maire de Marseille de l’époque : le socialiste Gaston Defferre. Décédé le 2 décembre dernier à l’âge de 94 ans, l’ancien Président de la République, Valéry Giscard d’Estaing nous avait accordé en 2019 un long entretien pour le documentaire « 1974, l’alternance Giscard » qui revenait sur les premières années de son mandat.
Public Sénat

Par Louis-Marie Le Béon

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Parfois les alliances politiques sont surprenantes. 45 ans après la campagne pour l’élection présidentielle de 1974, des secrets ressurgissent encore. En témoigne cette note manuscrite signée Michel Poniatowski, transmise au candidat Valéry Giscard d’Estaing, qui dévoile le pacte signé entre le maire et figure influente du parti Socialiste Gaston Defferre avec le candidat du centre pour battre Jacques Chaban-Delmas : « Dijoud (Député proche de Giscard) a vu Defferre qui va nous aider en sous-main le plus possible ».

« Dijoud (Député proche de Giscard) a vu Defferre qui va nous aider en sous-main le plus possible ».

Des documents longtemps restés secrets et issus du fonds des archives privées du président Giscard d’Estaing qui éclairent d’un nouveau jour de la façon dont a été menée la course à l’Elysée.

 

Gaston Deferre, un allié de circonstance pour le candidat Giscard d'Estaing
01:41

Defferre, Chirac, les soutiens plus ou moins secret du candidat VGE

On y trouve pêle-mêle des suggestions sur la manière de conduire la campagne en province, des conseils sur les relations avec la presse régionale, jusqu’au rôle que joua Jacques Chirac, alors membre du gouvernement gaulliste, auprès du monde agricole pour le compte du candidat.

 

 

Dans la même thématique

Headquarters of the office of Eric Ciotti, President of  ‘Les ReÃ’publicains’ in Nice.
9min

Politique

Pourquoi les LR vont exclure Eric Ciotti de la présidence du parti… une troisième fois ?

Alors que la justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti de la présidence des LR, les responsables du parti, opposés à l’alliance avec le RN, ont organisé la convocation d’un troisième bureau politique pour « effacer les vices de forme » et éviter toute contestation. Le rattachement financier des candidats aux législatives, autre enjeu, réserve aussi quelques surprises, renforçant la confusion chez les LR.

Le